DzActiviste.info Publié le dim 13 Oct 2013

Me Miloud Brahimi. Avocat et ancien président de la LADH. «On attend la loi abolitionniste promise par le président Bouteflika»

Partager

Dans quel contexte historique le mouvement abolitionniste algérien a-t-il vu le jour ?

Ce mouvement a commencé très tôt dans notre pays. C’est-à-dire près d’une année et demie après l’indépendance. L’Algérie venait de sortir d’une guerre terrible où beaucoup de nos héros avaient été exécutés à la guillotine. En mai 1964, Ali Haroun a proposé l’abolition de la peine de mort. Ce qui était merveilleux à l’époque. Malheureusement, Ben Bella s’y est opposé pour des motifs politiques évidents car il voulait garder sous la menace les leaders nationaux qui étaient contre lui. Effectivement, en septembre 1964, il fit exécuter le colonel Chaabani…

 –


Nombre de lectures: 244 Views
Embed This