DzActiviste.info Publié le dim 22 Avr 2012

Médecins spécialistes : la grève reprend aujourd’hui

Partager

Pas de trêve sociale pour les blouses blanches. Les syndicats de la santé battent le rappel des troupes. Alors que les praticiens spécialistes de santé publique entament leur grève illimitée aujourd’hui même, l’Intersyndicale du personnel de la santé hausse le ton, suivie par d’autres syndicats qui annoncent plusieurs actions de contestation dans les semaines à venir.

Pour le Syndicat national des praticiens spécialistes de santé publique (SNPSSP), c’est aujourd’hui que le ton monte. Leur grève illimitée commencera donc, malgré les nombreuses menaces et intimidations subies, notamment à travers la décision de justice qui a estimé, encore une fois, que ce débrayage est illégal. «Le secteur de la santé est le seul qui s’acharne autant sur ses syndicalistes», souligne le docteur Yousfi, président du SNPSSP, initiateur de la grève. Une décision de justice qui est loin de faire peur à ces médecins engagés dans la lutte syndicale depuis des années. Ils se disent déterminés à se battre pour obtenir gain de cause, d’autant qu’ils travaillent scrupuleusement, depuis quelques semaines, à unir leurs forces autour de l’Intersyndicale du personnel de la santé créée récemment.

«Encore une fois, la justice est instrumentalisée dans le secteur de la santé pour nous intimider, mais on ne compte pas s’arrêter là. La grève illimitée est lancée et nous irons jusqu’au bout pour une meilleure prise en charge du malade algérien», explique d’un ton plein d’assurance le docteur Yousfi. Et d’ajouter : «Un sit-in est prévu demain près du ministère de la Santé pour afficher notre détermination.» Leurs revendications ? L’amendement du statut, la révision du régime indemnitaire, la suppression des mesures discriminatoires entre les spécialistes de santé publique et ceux de l’enseignement hospitalo-universitaire et de meilleures conditions de travail.

La contestation s’amplifie et s’organise

Les mêmes revendications ont été reprises, à quelques différences près, dans la plateforme de revendications de la nouvelle Intersyndicale du personnel de la santé créée le 4 avril dernier pour réunir les quatre syndicats du secteur : Syndicat nationale des psychologues (Snapsy), Syndicat de l’enseignement paramédical, Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP) et Syndicat national des praticiens spécialistes de santé publique (SNPSSP). La plateforme de revendications de l’Intersyndicale comprend plusieurs points, dont le droit à une meilleure prise en charge du patient, l’amendement des statuts, la révision du régime indemnitaire spécifique et la promulgation du régime global, mais aussi et surtout le respect des libertés syndicales.

Pour ce dernier point, une série d’actions a été décidée, notamment la saisine d’instances internationales comme le Bureau international du travail (BIT). Des actions de rue et une grève générale sont également prévues. Le secteur de la santé, marqué par de nombreux dysfonctionnements dont l’interminable pénurie de médicaments et la mauvaise prise en charge des patients, particulièrement les cancéreux, ne semble pas près de sortir de la crise.

Bouredji Fella
EW 22 04 2012


Nombre de lectures: 611 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>