DzActiviste.info Publié le mer 13 Mar 2013

Messieurs du DRS après plus d’un demi-siècle de règne sans partage, Quel est votre bilan ?

Partager

Par Said Radjef

algerie-bled-en-panneIl ne s’agit pas ici d’accabler ou de gratifier quiconque. Ce n’est pas un procès d’intention contre x ou y. Le DRS sans l’ignorance et la cupidité de la société algérienne n’aurait jamais existé. Ce n’est nullement exagéré que de dire aujourd’hui l’Algérie n’a ni élite ni opposition. Hormis quelques éléments que l’on peut compter sur les doigts d’une seule main, il est temps de jeter à la poubelle de l’Histoire ceux qui se targuent d’être des opposants alors qu’en règle générale, ils ignorent tout ou presque tout de ce qui a trait à cette opposition. Ils confondent entre opposition et populisme qui a longtemps nourri de sa sève le nationalisme algérien. Donc, depuis 1954 à ce jour, le destin du pays a été géré par un seul acteur : la police politique connue sous le nom du DRS. Toutes les décisions qui ont engagé le destin de la nation ont été l’œuvre exclusive des cette structure.

L’idée d’une fin tragique de la nation algérienne apparaît implicitement dans tous les domaines. On ne peut pas en vouloir à Ferhat Abbas et Malek Benabi qui ont prédit cette fin depuis longtemps. L’Algérie n’a plus aucune fierté et le 1er novembre, date fondatrice de l’Etat algérien, qui a longtemps fait la fierté de tout un peuple et provoqué l’admiration de tout l’univers, appartient désormais aux histoires insolites qui font marrer l’humanité. En dépit d’un demi-siècle de règne sans partage qui a conduit le pays à l’impasse, vous poursuivez avec la même audace votre œuvre destructrice. Au lieu d’associer à la décision politique les personnes sensées et sérieuses, d’édifier des institutions bien établies au service de la science, du savoir et de la citoyenneté pour empêcher le pays de sombrer définitivement dans le chaos, vous continuez à organiser des scrutins dont l’issue est jouée d’avance, à persécuter les compétences et à faire croire à des âmes rustres et crédules qu’elles sont des entités politiques et intellectuelles incontournables. Sans le moindre adversaire capable de bloquer ou de retarder votre action, vous avez fait de votre pouvoir une tyrannie, poussant un peuple si paisible et si tolérant à se haïr et a douter de son propre génie. Les algériens ne savent plus ce que signifient les mots solidarité et patriotisme. Ils pensent que le seul moyen dont ils disposent pour assurer leur survie, est la ruse, le mensonge, l’imposture, la violence et la suspicion. Le peuple est redevenu l’ennemi invisible de lui-même.

Aujourd’hui de nombreux périls menacent l’existence de l’Algérie en tant qu’Etat et Nation. Face à ces menaces imminentes, le peuple reste désarmé. Il n’a pas d’armée puisque nos écoles militaires ressemblent beaucoup plus à des cartels de bandits et de pilleurs qu’à autre chose. Il n’a pas non plus d’école, de presse et de justice. Bien avant l’indépendance du pays, l’Algérie avait une élite intellectuelle en mesure de broder l’imaginaire collectif et de reconstruire la mémoire collective. Vous avez décapité Malek Benabi, Kateb Yacine, Mouloud Mammeri, A Sayed, Arkoun, Dib…et vous avez confié les clés de la maison à Soltani, Belkhadem, Kharoubi, Benbouzid et à d’autres prostituées notoires dont il est inutile de citer les noms. Oui Messieurs du DRS, le péril du démembrement guète à tous les coins le pays et l’algérien n’est plus un citoyen patriote ayant le sens des responsabilités civiques et morales. C’est un tube digestif qui ne pense qu’assouvir ses instincts bestiaux. Il n’a plus conscience des malheurs et tragédies qui l’attendent. L’Algérie n’a plus d’université pour pouvoir mesurer l’ampleur d’autres menaces, les enjeux et les défis de plus en plus complexes auxquels nous devons faire face dans un avenir très proche, lorsque le globe aura atteint les 12 milliards d’habitants. Face aux bouleversements climatiques, aux appétits voraces de l’Occident et la menace d’Israël qui veut à tout prix changer le destin de l’humanité, l’Algérie n’a ni satellite dans l’espace intersidéral ni ogive nucléaire. Elle n’a que des bataillons de fausses notabilités qui ont fait de la démagogie et de la corruption leur arme de destruction massive. Vous avez poussé des bataillons d’universitaires à l’exil ; vous avez restauré l’indigénat par la harga et vous payez des milliards de dollars à l’Occident pour que ses services secrets encadrent la diaspora algérienne…Vous avez fabriqué un patronat, une presse et des écrivains sur mesure. Vous pensiez que cette ruse allait vous assurer le pouvoir indéfiniment. Mais voila, il n’y a pas que la Kabylie qui veut se séparer de vous. Il y a les Touaregs qui réclament un Etat indépendante. Il y a les M’zab et les Chaouis qui réclament aussi leur autonomie …au moment ou les grandes puissances cherchent à se ressouder en blocs uniformes…


Nombre de lectures: 4341 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Displaying 4 Comments
Participer à la discussion
  1. ben dit :

    l’algerie a un satellite.

  2. radjef said dit :

    Et même selon les indiscrétions d’un général dégénéré une arme nucléaire.

  3. Menar Mebrouk dit :

    Le bilan actuel de la DRS ; est qu’elle n’est pas à la disposition du système juridique connu par la corruption ; alors que la police pratique le crime sur ordonnance verbale des magistrats .
    Mais d’autre part elle c’est trouvée impuissante d’ouvrir une enquête contre une organisation criminelle de magistrats et autres au tribunal de Sidi-M’hamed et la cour d’Alger , persiste et signe Menar Mebrouk , Inspecteur de police et Avocat .

  4. Menar Mebrouk dit :

    From: postmaster@mail.hotmail.com
    To: mebroukmenar@hotmail.fr
    Date: Tue, 16 Oct 2012 04:58:24 -0700
    Subject: Delivery Status Notification (Failure)
    This is an automatically generated Delivery Status Notification.

    Delivery to the following recipients failed.

    otp.informationdesk@icc.cpi.int

    –Pièce jointe du message transmise–
    From: mebroukmenar@hotmail.fr
    To: president@el-mouradia.dz; info@conseil-constitutionnel.dz; webmestre@mjustice.dz; postmaster@interieur.gov.dz; algerie@amnesty.fr; webmestre@amnesty.fr; info@apn-dz.or; otp.informationdesk@icc.cpi.int; snmadz@gmail.com
    Subject: La guerre contre la corruption en Algérie .
    Date: Tue, 16 Oct 2012 11:58:23 +0000
    A
    Messieurs ; Mes Dames ;
    L e s D i s t i n a t a i r e s
    Additif à mes précédant recours et corespendances ; honneur vous demander de bien vouloir Informer le représentant de la corruption auprès parquet d’Alger ; Belhadj Ahmed et compagnie, de cesser à m’emmerder par un PV de notification et audition de police de Belcourt en date du 14/10/2012 , suivant instruction datée du 09/03/2011;d’une affaire de corruption datée du 17/01/2009 ; parmi des dizaines d’affaires qui S’accumulent depuis des années au « Grand Parquet d’Alger ».
    Pour rappelle ; la merde de cette organisation criminelle ; a été déjà Pratiquée sur mes petits enfants et mes deux parents depuis la fin de l’année 2008 à ce jour ; sans pouvoir atteindre ma personne d’inspecteur de police Mle :3511 et avocat , Mr Menar Mebrouk ; persiste et signe .
    Télé : 07.71.93.97.61 begin_of_the_skype_highlighting 07.71.93.97.61

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>