DzActiviste.info Publié le ven 17 Mai 2013

Méthode de nomination des ministres algériens.

Partager

Il était une fois un roi qui voulait aller aux champignons.

Il appela son météorologue et lui demanda l’évolution pour les heures suivantes.
Celui ci le rassura en lui affirmant qu’il pouvait aller tranquillement aux champignons , et qu’il n’y aurait pas de pluie. 
Chemin faisant, il rencontra un paysan monté sur son âne. Celui-ci, en voyant le roi se hâta de lui dire: «Seigneur, il vaut mieux que vous rebroussiez chemin car il va beaucoup pleuvoir,  dans peu de temps. »

Le roi le prit de haut. Il lui ricana au visage, et le contredit, affirmant que le météorologue royal, le meilleur du pays, avait prédit du beau temps. Il poursuivit donc son chemin. 

Il ne fallut pas plus d’une demi heure pour que des trombes s’abattirent sur lui et sa suite. 

Furieux, le roi s’en retourna au palais, tout trempé, et il congédia son célèbre météorologue avant même de s’être séché. actu3-une_1570650.jpg

Il fit appeler le pauvre bougre qui lui avait prédit la pluie et lui offrit le poste de météorologue royal. 
Le paysan refusa :
«Seigneur, je ne suis pas celui qui comprend quelque chose dans ces affaires de météo ni de climat, mais je sais que si les oreilles de mon âne sont baissées alors ça signifie qu’il va pleuvoir « 


Le roi a donc embauché l’âne…

C’est ainsi que commença la coutume de recruter des ânes pour les postes de ministres les mieux payés !
Cette histoire a bel et bien inspiré Rab Dzair en plaçant les ânes partout, des ministres, des PDG, directeurs centraux, des Walis, des Maires, et tous les bourricots du pays.

Jeff


Nombre de lectures: 351 Views
Embed This