DzActiviste.info Publié le dim 1 Déc 2013

Mourir…et laissez-(nous) vivre!

Partager

Je viens de voir un film sur National Geographic Channel : Killing Kennedy. Ceux qui meurent jeunes restent jeunes 50 ans aprés. James Dean en est une autre illustration.Mili

Alors c’est con de mourir vieux?

La réponse n’est ni simple ni évidente. Rater sa vie vieux est sans appel. Bon bref, revenons à Kennedy, il a été tué par Lee Oswald, acte isolé, comme Boudiaf par Boumarafi.

L’histoire est si simple. Kadhafi a été tué par des révolutionnaires assoiffés de justice, la preuve: la Libye aujourd’hui assimile à grande vitesse les codes de la démocratie. Tout comme en Algérie, selon certains stratèges pour qui un quatrième mandat consolide la démocratie, cette arlésienne dont tout le monde parle et son apparition tarde encore.

Mais le lecteur d’Albert Cossery que je suis, garde toujours en tête son roman: violence et dérision, bien qu’écrit en 1964 narre le printemps arabe avant l’heure mais sans internet et facebook. A relire et à lire.

Albert Cossery, est mort à 85 ans, soit dit en passant, ses écrits sont plus que jamais d’actualité.

En attendant  je  tente d’expliquer sur les médias que Bouteflika est candidat pour un quatrième mandat mais à l’insu de son plein gré.

Je ne sais pourquoi je pense au film: le cave se rebiffe, peut être que la fausse monnaie est aussi néfaste que les fausses élections; mais cette fois-ci quelqu’un va se rebiffer. Les caves, c’est les autres.

( contribution de Naoufel Brahimi El Mili)

 


Nombre de lectures: 216 Views
Embed This