DzActiviste.info Publié le ven 17 Mai 2013

Noirs nuages sur la Tunisie …

Partager
le 17 mai 2103
 

Les djihadistes du mouvement « El Ancar », ont décidé de maintenir le rassemblement de leurs troupes à Kairouan, pour la journée de dimanche prochain, malgré l’interdiction formelle du gouvernement tunisien. 
Les organisateurs disent attendre la participation de 40 000 personnes, qui viendront de tout le pays.
C’est un tournant très grave, susceptible de mettre le feu aux poudres.
L’intransigeance de ces extrémistes semble ne pas avoir de limites. Comme s’ils cherchaient à provoquer l’irréparable. Ils chercheraient à impliquer l’armée tunisienne dans ce douloureux processus qu’ils ne s’y prendraient pas autrement. 

Cette belle et chaude nation, dont les citoyens se sont toujours distingués par leur modération, aurait pu, et peut encore, nous montrer que les révolutions peuvent être belles, porteuses de renouveau. 


Pourquoi a-t-il fallu que ces djihadistes s’engouffrent ainsi au cœur de la moisson, pour la détruire, et gâcher le bonheur de millions de gens qui attendaient de pouvoir enfin cueillir les fruits de la liberté et de la dignité ? 

Ces intégristes hystériques se sont auto-proclamés représentants de Dieu sur terre, et ne craignent pas de s’arroger le droit de censurer les mœurs. Sans demander l’avis de qui que ce soit !  Ils ne reculent devant rien, et disent qu’ils n’hésiteront pas à recourir à la force, « pour se défendre ». En fait, ils disent qu’ils instaureront, de gré ou de force, un Etat religieux. Ils ne comprendront pas que la nation tunisienne puisse ne pas plier devant leurs exigences insensées. 

Les Tunisiens ne méritaient pas cela. Ils avaient réussi à chasser le régime prédateur qui avait fait main basse sur leur vie. Ils pensaient pouvoir enfin recouvrer leur droit de décider de leur destin, et goûter aux délices d’une vraie démocratie. Mais c’était compter sans les forces noires, tapies à l’ombre de la vie, mortifères par essence. 
Ne désespérons pas de nos frères tunisiens ! Continuons à croire en les Tunisiens, malgré cet avis de tempête ! Leur joie de vivre, et leur vivacité naturelle auront raison de tous les oiseaux de malheur.
D.Benchenouf


Nombre de lectures: 231 Views
Embed This