DzActiviste.info Publié le mar 15 Avr 2014

Nous allons vous confronter au nom de nos drames d’hier.

Partager
Nous allons vous confronter au nom de nos drames d'hier.

Après avoir trahi la résistance des algériens, les « concordistes » et « pardonneurs » de tout acabit mobilisent l’horreur d’hier pour intimider et tétaniser notre peuple. S’ils n’étaient pas main dans la main avec les tueurs et bourreaux d’hier ; s’ils ne s’acoquinaient pas avec les terroristes dont ils n’ont jamais pu arracher un mot de regret ou de « repentance » ; on pourrait donner, peut être, quelque crédit à leur cris. Mais comment avoir confiance en ceux qui ont humilié nos héros ? Ceux qui ont trahi la résistance républicaine, qui ont embrigadé les patriotes armés, tourné le dos aux hommes de la mobilisation et abandonné les gardes communaux ? Ces gens-là aujourd’hui prêtent allégeance à un homme et se détournent de la patrie.

En 1954, notre peuple avait encore la mémoire vivace, il se souvenait du 8 mai 1945, il se souvenait aussi des enfummades du XIX, des razias des colonnes française avec leurs lots d’horreurs. Ces souvenirs douloureux étaient « le feu à la flotte » qui les condamnait à confronter l’ennemi. Mais les gueux d’aujourd’hui peuvent-il comprendre l’Histoire et sa façon d’irriguer la Nation ?


Nombre de lectures: 139 Views
Embed This