DzActiviste.info Publié le mer 16 Jan 2013

Nous voilà revenus au temps « béni » de l’Echo d’Alger et de la Dépêche Quotidienne : 100 fellaghas abattus !!!!

Partager

COMMENTAIRE sur Médiapart  (par Abdelkader DEHBI)

 

http://www.mediapart.fr/journal/international/150113/mali-comment-alger-construit-son-fiasco-diplomatique?page_article=2

Le malheur de l’Algérie réside dans la nature-même de son régime illégitime et corrompu, issu du Coup d’Etat du 11 Janvier 1992,  perpétré par des généraux putschistes clairement acquis à l’ancienne coloniale qu’est la France. Des généraux qui ont été contraints fin 1998, de faire appel à Bouteflika, aux termes d’un deal immoral et honteux, conclu par-dessus la tête du peuple algérien et de l’intérêt de la Justice et en vertu duquel, ledit Bouteflika s’engageait à protéger les généraux criminels contre la Justice Pénale Internationale, saisie pour faits de Crimes de Guerre par plusieurs familles de victimes, aidées par de nombreuses ONG des Droits de l’Homme.

 

Malgré la santé défaillante du Chef de l’Etat algérien – médicalement dopé en permanence –  malgré les énormes scandales financiers à coups de milliards de dollars, tramés par le clan des Bouteflika dont il est une espèce de parrain mafieux, les généraux putschistes, préfèrent garder cette véritable momie à la tête du pays, pour pouvoir se maintenir dans une immunité internationale grassement payée par le pouvoir hybride politico-militaire en place. Un pouvoir qui tient plus d’une association de malfaiteurs pourris et félons que d’une Institution respectable. Et « ça », les gouvernements occidentaux et en particulier français le savent très bien et s’en accommodent fort bien, puisque chaque jour qui passe, l’Algérie s’enfonce davantage dans le dépérissement de l’Etat, hommes et institutions confondues.  

 

Et il ne faut surtout pas compter sur la faune des « démocrates » autoproclamés pour dénoncer l’aventurisme militaire français à nos frontières. Bien au contraire, la grande majorité d’entre eux peinent à dissimuler leur contentement, de voir les soldats français impliqués dans cette « guerre contre les islamistes » par une sorte d’atavisme idéologique et islamophobe qui leur donne le sentiment de communier pleinement avec les soldats de l’ancienne puissance coloniale.

 

Ainsi a-t-on pu lire, ce 13 Janvier, sous la signature d’un misérable pigiste du quotidien El Watan – Hassan Moali – qu’une centaine de djihadistes avaient été tués, et que «  »les résultats comptables sont plutôt bons. » » »

http://www.elwatan.com/international/une-centaine-de-djihadistes-tues-selon-bamako-13-01-2013-199283_112.php  

 

Même aux pires moments de « l’Algérie française » des Mitterrand ou des Guy Mollet, des Robert Lacoste ou autres Jacques Soustelle, alias Bensoussan, quand les éditorialistes des chiffons coloniaux du genre Le Figaro et autres « Echo d’Alger », « ciraient » à grands tirages les bottes des colons voleurs et les godasses des légionnaires tueurs, on ne trouvait pas autant de haine, autant d’ignominie, autant de hargne contre l’Islam et les musulmans.


Nombre de lectures: 400 Views
Embed This