DzActiviste.info Publié le mer 4 Avr 2012

Un nouveau statut pour les élus algériens

Partager

Par Abdelkrim Badjadja 04 04 2012

Un nouveau statut pour les élus algériens

– La charge d’élu du peuple est un immense honneur conféré par la nation à ses citoyens les plus méritants, moyennant des sacrifices personnels dans l’intérêt public.
– Les élus du peuple sont élus pour un mandat unique de quatre ans non renouvelable.
– Tout élu pour une assemblée quelconque ne pourra se représenter pour une autre assemblée à la fin de son mandat.
– Les élus du peuple sont astreints aux même obligations que l’ensemble des citoyens.
– Mais, ils n’auront pas accès aux mêmes droits en partant du principe que les élus du peuple devront faire le serment de se sacrifier pour le bien de la nation.
– Les élus du peuple doivent faire une déclaration de patrimoine en début et en fin de mandat conformément à la loi relative à la déclaration de patrimoine.
– Les élus du peuple seront encouragés à faire don à la nation des biens et propriétés en excédent qu’ils possédaient avant leur élection, ne gardant pour leurs besoins que l’essentiel.
– Aucune immunité d’aucune sorte ne protègera les élus du peuple.
– Au contraire, pour tout délit, infraction, et crime commis par les élus du peuple, la peine encourue sera le double de celle prévue pour un simple citoyen.
– Les élus du peuple n’auront droit à aucune indemnité de quelque nature que ce soit, ni financière, ni matérielle, ni pendant leur mandat, ni après.
– Les élus du peuple doivent donner l’exemple en prenant à leur charge repas, hébergement, transports, frais de déplacements.
– Les années passées au service de la nation en tant qu’élus du peuple ne donneront droit à aucune gratification, et ne seront pas comptabilisées dans leurs carrières.
– Les réunions des différentes assemblées locales, régionales, et nationales se tiendront en dehors des horaires de travail, afin de permettre aux élus du peuple d’assumer leurs obligations professionnelles le jour, et d’honorer leur mandat d’élus le soir.
– Les élus du peuple sont tenus d’assister à toutes les réunions de leur assemblée sauf cas de maladie grave, ou d’empêchement majeur, dûment établis par huissier de justice.
– Les élus du peuple seront exclus de leur assemblée après une absence non motivée, et trois absences motivées.
– Tout élu du peuple qui aura utilisé sa fonction pour obtenir un avantage quelconque sera jugé pour haute trahison.

Conclusion : Si ce statut est adopté, combien de candidats se présenteront-ils aux prochaines échéances électorales selon vous ?

Abdelkrim Badjadja
Un citoyen lambda qui ne s’est jamais porté candidat à une élection quelconque, et qui n’est pas prêt de le faire.

In LQA http://lequotidienalgerie.org/2012/04/04/un-nouveau-statut-pour-les-elus-algeriens/


Nombre de lectures: 621 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>