DzActiviste.info Publié le ven 31 Août 2012

Nouvelles de Aïn Defla

Partager

El Watan 31 08 2012 – Aziza L.

La tension sur le pain persiste à El Attaf

Une semaine après la célébration de l’Aïd El Fitr, la tension sur le pain est toujours d’actualité dans la ville d’El Attaf (ouest du chef-lieu de wilaya de Aïn Defla) à cause des boulangers qui n’ont pas repris leurs activités. Une situation qui a contraint de nombreux consommateurs à se déplacer hors de leur commune pour s’en procurer, a-t-on appris de sources concordantes. Le prix de la baguette a en outre grimpé dans certaines communes de la wilaya jusqu’à 35 DA, indique la même source. Intervenant sur les ondes de la radio locale, le représentant des boulangers, Amar Kehila, a précisé que la situation est due au fait que beaucoup de mitrons n’ont pas rejoint leur lieu de travail. S’agissant de l’augmentation du prix du pain, ce dernier imputera l’entière responsabilité à la DCP et la police. Signalons par ailleurs que la bouteille d’eau minérale se fait rare dans toutes les communes de la wilaya de Aïn Defla, où elle a atteint 35 DA, quand on peut s’en procurer. Cette perturbation survient alors que de nombreux quartiers et localités souffrent d’un manque d’eau crucial depuis le début de l’été, soutiennent des sources locales.

Plus de 2000 bouteilles de boissons alcoolisées saisies

Les éléments de la sûreté de daïra de Khemis Miliana et de Aïn Defla, en lutte contre la petite criminalité et la délinquance en tous genres, ont réussi durant ces dernières 48 heures à mettre hors d’état de nuire des individus spécialisés dans le vol à l’étalage et de téléphones portables, ont indiqué des sources émanant de cette institution. Il s’agit de trois jeunes délinquants, dont un mineur, interpellés dans la ville de Khemis Miliana. Dans une autre affaire liée au commerce illicite de boissons alcoolisées, les mêmes services, opérant au chef-lieu de wilaya, ont saisi plus de 2000 bouteilles de boissons alcoolisées, dont une quantité importante était écoulée à proximité d’un marché hebdomadaire. Tous les mis en cause ont été présentés, hier, devant la justice et placés sous mandat dépôt, a-t-on encore appris auprès de la même source.
Les antispasmodiques indisponibles à l’EPH à Khemis Miliana

L’hôpital de Khemis Miliana fait face ces derniers temps à une pénurie d’antispasmodiques, a-t-on appris auprès de la directrice de l’EPH. Une situation qui pénalise les personnes admises au sein de cette structure et constitue une source d’angoisse pour leurs familles. Le spectacle de malades se tordant de douleur ne laisse pas en effet indifférent, particulièrement au niveau des urgences médicochirurgicales. Pour rappel, le personnel médical et paramédical exerçant dans ce service est confronté au quotidien à un flux important de patients estimé à quelque 300 personnes examinées par jour, a encore indiqué notre interlocutrice. Cette dernière fera remarquer à juste titre que l’EPH, construit en préfabriqué au lendemain du séisme de Chlef en 1980, ne répond plus aux besoins de la population de cette ville. En attendant la mise en service du pavillon des UMC entièrement rénové et qui tarde à ouvrir, on continue à bouger dans tous les sens au niveau de l’actuelle structure à la manière de la fameuse série télévisée américaine Urgences. 

Aziza L.


Nombre de lectures: 5875 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>