DzActiviste.info Publié le mer 7 Nov 2012

Obama : une réélection sans éclat

Partager

_

blog afro-maghreb, 7 novembre 2012

L’Auteur


Topics

_

Il y a quatre ans, je suivais de bout en bout la soirée électorale américaine (lire ci-dessous). Ce fut un grand moment d’émotion. Pensez, un Noir à la Maison-Blanche… Cette année, j’ai de nouveau cédé au cérémonial de la nuit électorale mais de manière détachée, un peu comme on regarde un match de foot dont l’enjeu ne nous concerne pas. Et, à dire vrai, ce fut un beau match. Serré, avec une bonne dose de suspense et un décompte des grands électeurs lent, très lent. Certes, dès deux heures du matin, les projections de CNN donnaient Obama vainqueur dans l’Ohio et en Pennsylvanie (comme en 2008), ce qui laissait préfigurer d’une victoire finale. Mais, des signaux contradictoires entretenaient l’inquiétude notamment les rumeurs d’un score serré en Floride qui obligerait à un nouveau décompte des voix. Soudain, le spectre du feuilleton électoral de 2000 ressurgissait avec son désastreux épilogue (que serait le monde aujourd’hui si Al Gore l’avait emporté…).

Le match est donc terminé. Obama a gagné mais rien ne pousse à l’enthousiasme si ce n’est la mine défaite des propagandistes de FoxNews. L’une des images de cette victoire désenchantée restera ainsi le discours du vainqueur. Aucune force, aucune spontanéité, une joie lisse, presque convenue. On se demande si l’homme lui-même est heureux d’avoir gagné. En tous les cas, la fête n’a guère été impressionnante et il faudra attendre d’autres scrutins pour renouer avec la ferveur de 2008.

En réalité, le volet le plus passionnant de la période qui s’ouvre concerne surtout les Républicains et la manière dont ils vont digérer leur défaite. Il ne fait nul doute que des débats vont avoir lieu au sein du « grand vieux parti » notamment en ce qui concerne sa droitisation imposée par les ultra-conservateurs du Tea Party. Qui va refonder cette formation ? De quelle manière va-t-elle évoluer ? Les Républicains vont-ils opter pour une bipolarisation dure ou vont-ils accepter de passer des compromis avec le président réélu ? Ces questions ont leur importance car l’évolution du Parti républicain influera certainement sur les droites européennes. Voilà, peut-être, l’aspect le plus important de la victoire d’Obama.

Akram Belkaïd
 _


Nombre de lectures: 250 Views
Embed This