DzActiviste.info Publié le lun 4 Juin 2012

Un opposant condamné à six mois de prison ferme sans aucune preuve !

Partager

benaoumL’opposant et militant, Abdallah Benaoum, vient d’être condamné à six mois de prison ferme, ce lundi 4 juin par le tribunal de Oued Rhiou. Il est accusé d’avoir filmer dans la salle d’audience, le lundi 28 mai 2012, lors du procès des jeunes contestataires. Abdallah Benaoum a rejeté ces accusations. Il avait bien la caméra en bandoulière mais il n’a pas filmé. Son avocat a demandé à l’accusation et à la police qui a saisi l’appareil, de justifier ses accusations en montrant les photos ou vidéos contenues dans l’appareil.

L’accusation n’a pas pu le faire, et pour cause, l’appareil était vide. Ce qui n’a pas empêché la justice de le condamner, indiquant ainsi qu’il s’agit d’une condamnation politique à la demande du DRS. Ainsi Abdallah Benaoum, a été arrêté lundi dernier dans ce même tribunal de Oued Rhiou ou il assistait au procès des jeunes de la ville, eux mêmes arrêtés quelques jours plus tôt. Un groupe de jeunes de Oued Rhiou avaient organisé un rassemblement pacifique dans leur ville pour protester contre les conditions de vie, le chômage et le mépris des autorités locales. Le militant Abdallah Benaoum était présent lors de ce rassemblement et il avait filmé les jeunes, leur donnant la parole. Il avait ensuite publié la vidéo sur Internet. Il était également intervenu sur la chaîne de télévision Almagharibya pour commenter ce rassemblement. Trois jours après son arrestation le Jeudi 31 mai, le quotidien Liberté, avait publié l’information de son arrestation en l’accusant d’être un ancien de l’AIS et de collaborer avec la chaîne de télévision Almagharibya. Ce petit article, paru dans la rubrique « Radar », de toute évidence rédigé par la direction de la communication du DRS, à Ben Aknoun, avait pour but de justifier, par avance, une condamnation politique. Aussitôt après cette condamnation, des dizaines de citoyens ont organisé un rassemblement de contestation devant le tribunal pour exiger que le jugement soit revu dans la journée. Ils ont été immédiatement entourés par les forces anti-émeutes.

La ligue des droits de l’homme a été informé de cette condamnation, sans preuve et totalement arbitraire qui montre, une fois de plus, comment la justice en Algérie, a perdu sa dignité et son honneur en se mettant au service de la police politique.

Les élections passées, les nouveaux députés installés, le régime DRS reprend ces habitudes de harcèlement, d’emprisonnement et d’intoxication. On aimerait bien voir ces nouveaux députés qui disent être toujours des opposants, dénoncer clairement cet arbitraire et exiger la libération de Abdaallah Benaoum.

KalimaDZ 04 06 2012
http://lanationdz.com/2012/06/04/un-opposant-condamne-a-six-mois-de-prison-ferme-sans-aucune-preuve/


Nombre de lectures: 601 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>