DzActiviste.info Publié le lun 1 Juil 2013

ORAN. Des Maires Dans La Ligne Du Mire

Partager

Une Autre Partie Du Carnaval Fi Dechra

Mohamed. Ibn Khaldoun

ain_el_turk_carteLes élus des communes d’Ain Turc,  Senia,  Arzew,  Sidi Chahmi et Bethioua, se retrouvent dans le collimateur si le wali d’Oran Abdelmalek Boudiaf intervient énergiquement pour prendre des mesures exemplaires. Ainsi toutes les revendications de la population de ces communes sont bien fondées et nul ne peut traduire leurs contestations répétées en simple bla bla, bla. Nous avons appris de source officielle qu’une commission d’enquête se préparait pour auditionner ces maires ciblés. Il s’est avéré que ces communes avaient bénéficié de larges facilités en budget sans qu’il soit consacré aux réalisations des commodités au profit des habitants. En plus il a été constaté selon notre source l’inscription de travailleurs sans aucun poste (liste fictive). Ces communes ne disposaient d’aucun plan de gestion depuis plus de dix années, ce qui motivé la wilaya à ne plus approvisionner ces communes en budget, ce qui pénalisera d’avantage les administrés. Le wali a découvert que ces maires ciblés avaient bénéficiée de large favoritisme de la part de l’APW en ce qui concerne les enveloppes financières. Le wali a considéré ces agissements de grave dépassement en violation de la loi.

Par ailleurs, les administrés des 26 communes, constatent depuis 2009, la manipulation des membres de l’APW de certaines APC, notamment la ville de Misserghine qui est privée de la réalisation d’une piscine municipale revendiquée depuis des années par les jeunes et adultes, en particulier des jeunes amateurs de la natation et des champions des compétitions nationales et internationales, qui ne trouvent plus de piscine pour s’entrainer et continuer dans leur discipline sportive. A ce sujet notre enquête a faire ressortir selon le témoignage d’habitants qu’un membre de l’APW, résidant dans cette commune gère un bassin qui ressemble à une piscine qui se transforme en salle des fêtes en temps de nuit. Un fond de commerce incontrôlable, dans son lieu de résidence et qui serait selon les habitants derrière le blocage de la réalisation d’une piscine municipale, que la DJS avait décidée en février 2012 d’attribuer une piscine à la ville de Misserghin. Les jeunes interpellent le wali à cet effet de procéder à une enquête approfondie pour déterminer les causes exactes de la marginalisation de leur commune.

Tentative de Détournement de Terrain du Cimetière Chrétien Par des Prédateurs élus

Après les détournements, les corruptions, la main basse sur des vertes et des mures, des élus d’Oran ont tenté dernièrement de s’accaparer d’un terrain de 7 hectares faisant partie du cimetière Chrétiens. Incroyable mais vrais ces agissements mafieuses qui n’ont pas été sanctionnés sévèrement du moins l’exclusion des élus auteurs de cette tentative des assemblées et du parti politique qu’ils représentaient.

Cette scabreuse tentative a été stoppée à la dernière minute par le Wali d’Oran qui a intervenu, plus au moins pour annoncer que ce terrain convoité sous influence partisane est un bien de l’Etat qui est réservé pour les recherches universitaires dans le créneau du jardinage botanique.


Nombre de lectures: 1889 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>