DzActiviste.info Publié le sam 24 Août 2013

ORAN. L’Anarchie des Prix des Produits. L’Etat est Absent

Partager

Importateurs, Producteurs, Distributeurs et Détaillants Dans la Ligne du Mire

Mohamed I.

9140_87450_541952149Un enfer dans les prix des produits de consommation est déclenché depuis la dernière semaine du mois du Ramadhan. Producteurs, importateurs, distributeurs et détaillants chacun impose son diktat dans l’absence totale des pouvoirs publics. La DCP d’Oran se dérobe derrière la politique économique du programme du Président Bouteflika : Il n’existe plus de contrôle des prix. Les prix répondent à la loi de l’offre et la demande, répondent les responsables. Les consommateurs pris en otage dans ce cadre où l’Etat est absent !! Les prix des viandes fraiches et surgelées, que soit rouges ou blanches, sont augmentés ne laissant aucun répit à la frange des démunis et des travailleurs. Le prix de la viande surgelée du bœuf a pris des ailes de 530 da à 800 da. Le Prix du poulet atteint 450 da malgré les déclarations répétées des ministres du commerce et de l’agriculture qui avaient soulagés les producteurs de certains taxes et c’est le contraire qui s’est passé. Un producteur sans scrupule à qui nous avons demandés des explications sur cette augmentation vertigineuse, a reconnu le soulagement des taxes, mais il ajouté que la chaleur de l’été lui avait causée des pertes, et cette augmentation pour récupérer ses pertes !!! C’est le consommateur qui doit payer.

Tous les produits de large consommation sont sous l’emprise d’une vraie mafia, comme le cas des fruits et légumes qui sont sous l’emprise de la mafia. Aucun contrôle, aucune enquête, même la télévision locale de l’ENTV, se trouve en chômage technique, des confrères nous ont expliqué qu’ils sont payés pour ne rien faire. Le wali représentant du gouvernement à Oran, ne sait plus à quel Saint se vouer. Les citoyens consommateurs s’approchent chaque jour au point de l’explosion sociale. Les discussions dans les cafés, mosquées, bus et places publiques n’entament qu’un seul sujet : ‘’ L’Etat est absent’’. Dans de telle situation, il serait indispensable la reprise du couffin du Ramadhan, pour sauver les pauvres consommateurs des griffes de la mafia…tolérée.


Nombre de lectures: 1000 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>