DzActiviste.info Publié le ven 27 Sep 2013

Oran, Mostaganem et Ain Temouchent. Deuxième Semaine de la Crise du Carburant

Partager

Les ingrédients d’une éventuelle explosion du front sociale

I.M

rss_1380198924_essence-300x225_0Pour la deuxième semaine la crise du carburant persiste à l’ouest du pays. Les files d’attente devant les stations service, sont devenues une image quotidienne à Oran, Mostaganem, Ain Temouchent et Sidi Belabbes.

Le nouveau phénomène dans ce domaine, c’est la contrebande et la spéculation qui ont vite pris de l’ampleur et touché toutes les villes de l’Ouest. Des spéculateurs exposent les jerricans de 20 litres d’essence super à 800 da et ceux du Gaz oil à 650 da.

Nous avons tenté de connaitre l’origine ou les raisons de cette crise auprès des responsables Naftal ouest, mais tous les responsables à Oran ou à Arzew sont unanimes « La situation est normale, et il n’existe aucune contrainte dans l’approvisionnement du carburant, à l’exception, d’une mauvaise qualité d’essence super qui a été distribuée la semaine écoulée, et Naftal reconnait son erreur et demande à tous les automobilistes victimes de ce carburant de se rapprocher des bureaux Naftal pour être dédommagés .

Mais sur le terrain, les gérants des stations sont aussi unanimes, l’approvisionnement en carburant fait du retard, et ce n’est plus comme dans le passé diront –ils.

L’auteur de cette crise est responsable direct de cette crise de carburant, qui a suivi l’augmentation des prix des produits de première nécéssité, dont le kilogramme des haricots secs atteint 320 da!! qui va sans doute prendre de l’ampleur et s’ajoute aux ingrédients et facteurs qui préparent l’explosion du front sociale.


Nombre de lectures: 1390 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>