DzActiviste.info Publié le jeu 13 Fév 2014

Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) Hausse des livraisons dès le 22 février

Partager
Samedi 08 février 2014

L’organisation envisage d’augmenter de 3,1% ses livraisons

Le regain de la demande dans l’hémisphère Nord et la hausse des besoins des pays asiatiques ont amené les pays de l’Opep à augmenter leurs livraisons de pétrole dès le 22 février prochain. 

En effet, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) va augmenter ses livraisons de brut dès le 22 de ce mois. Le volume supplémentaire qu’entend pomper cette organisation devrait marquer un record jamais égalé depuis la fin du mois de juillet 2013. Les rapports hebdomadaires de certains traders activant sur les marchés pétroliers indiquent que l’Opep, une organisation qui fournit environ 40% du pétrole mondial, entend renforcer ses livraisons à travers un apport supplémentaire de 730 000 barils par jour, marquant ainsi une hausse de 3,1% de ses livraisons.
Ainsi, l’Opep devrait pomper un volume global de 24,2 millions de barils par jour dans les quatre semaines suivant le 22 février, contre un volume de 23,47 millions de barils par jour actuellement. Les exportations de l’Angola et de l’Equateur ne sont pas incluses dans les calculs des traders. Il y a un regain positif de la consommation mondiale de pétrole dans l’hémisphère nord. La décision des pays de l’Opep d’accroître les livraisons dès le 22 février coïncidera avec la période d’entretien saisonnier des raffineries.
Par région, les exportations des pays Opep du Moyen-Orient vont augmenter de 3,5% pour s’établir à 17,74 millions de barils par jour, contre 17,14 millions de barils par jour actuellement, lit-on sur les rapports des traders. Ces chiffres comprennent les pays non-Opep de la région, à savoir Oman et le Yémen. Le brut stocké à bord des pétroliers va augmenter de 3% pour s’établir à 495,59 millions de barils dès le 22 février, contre des stocks de 481,23 millions de barils actuellement.
Dans la foulée de ces prévisions, le Brent, qui est le pétrole de référence européenne, est échangé à près de 107 dollars le baril à Londres, après une chute d’environ 8% durant l’année dernière.
Ali. B.M.


Nombre de lectures: 250 Views
Embed This