DzActiviste.info Publié le lun 20 Mai 2013

Pas touche à Cheikha Rimitti, Mr Salim Laibi !!

Partager

Je viens de voir pour la première fois, une de vos vidéos, relayée fort opportunément par notre Soleil d’Algérie, vidéo qui ni manque pas de sel ni de….poivre d’ailleurs au point ou j’ai étérnué ! un détail il est vrai, mais pour moi, il est loin d’etre insignifiant !

Vous avez brossé un tableau fort pertinent sur le PAF et meme au dela, je dois reconnaitre que je me suis bien amusé, et comme vous, bien entendu offusqué du niveau de representation communautaire qu’on tente de nous cantonner

cependant, aussi libres que nos penseés peuvent l’etre,on doit inconsciement et contre son plein gré sans doute, suivre un chemin quelque peu déjà tracé, et in fine prendre le risque de s’eloigner de la liberté de pensée qu’on revendique

alors comme ça, aucun respect pour l’honorable Cheikha Rimitti rahimouha allah, sous pretexte que son nom d’artiste n’est pas compatible avec le rigorisme religieux que l’occident via ses integristes pré-fabriqués essaie de nous imposer pour mieux nous endormir ?

parceque telle Débilla ou telle autre apprecierait le Rai et se le revendique comme culture, alors on se permet de jeter l’anathème sur toute cette musique et pourquoi pas l’interdire ( une fois le pouvoir en main ) ça enfumera les foules c’est déjà ça ?

toutes les personnes que vous avez cités sur votre vidéo méritent amplement vos commentaires et moqueries….SAUF UNE, Cheikha Rimitti !

oui Monsieur Salim Laibi, ne vous méprenez pas, cette dame fait partie désormais de l’ Histoire avec un grand H, cette brave dame pour ceux et celles qui l’ont connu de son vivant, savent qu’elle n’avait pas l’esprit tordu de nos « débilla » actuelles, c’etait une personne simple et généreuse, loin des medias et de l’élite mafieuse,bien à l’écart des manipulateurs de toutes sortes y compris et surtout ceux adeptes du matérialisme et le Dieu Argent !

c’etait une sorte d’intellectuelle sans avoir été à l’école, une ‘paysanne’ dans le sens admirable, une libertaire ( j’ai pas dit libertine hein ) avant l’heure, quelque part, c’etait une « Salim Laibi » de son époque, une libre penseuse, oui oui et oui !!!

alors pitié, degainez sur tout ce qui bouge, mais laissez Cheikha Rimitti se reposer dans sa tombe dans son ame et conscience, et ce n’est pas parcequ’elle chantait  » arrosez ma tombe avec du whiskey », une transgression symbolique qui échappera evidement aux rigoristes, qu’on va laisser à quiconque impunément lui pisser dessus .


Nombre de lectures: 325 Views
Embed This