DzActiviste.info Publié le lun 19 Août 2013

Pauvre Chakib il est innocent et victime d’un complot !?

Partager

Par : Mohamed Ibn Khaldoun

chakib-KhelilPauvre Chakib Khalil, un ex ministre de l’énergie de l’Algérie, qui se déclare innocent..Il n’a rien fait…Il n’a rien touché de pot de vin, (bel ârabia Ar-Rachwa). C’est Dieu qui a maudit la corruption, le corrompu, le corrupteur et leur intermédiaire, et Chakib est un musulman, avant qu’il soit américain. Le musulman ne touche pas à ce grand pêché et faire manger à ses enfants du H’ram maudit par Dieu. Les Italiens, ce sont eux les méchants, ils n’ont rien trouvé pour cible que le pauvre Chakib. Allons, allons, ces Italiens, ils n’ont cas s’ occuper de leur Cosa Nostra, la nôtre en sent charge, il ya la police judiciaire, la BEF, la gendarmerie nationale, le DRS, le GGF, la douane nationale, la garde communale, les pompiers, Sidi Said, les partis politiques, les moudjahidines, les enfants de chouhada, l’UNFA, les mouhafeds du FLN, les Chinois qui sont en Algérie, les Turcs, les Allemands que Temmar a fait venir en bradant les entreprises en leur faveur … Tous ce monde est debout et vigilant, ne vous en faite pas, ils surveillent strictement le trésor, pas un centime qui va ailleurs que la comptabilité nationale. Comment voulez-vous que le pauvre ministre de Chakib, met sa main dans une poche illégale. Il a été surpris par le mandat d’arrêt lancé à son encontre ! Il fallait tous simplement lui lancer un appel téléphonique pour qu’il revienne à Alger, répondre à la convocation. Il le précise « Je n’ai rien à me reprocher, et je rentre à Alger »

Une surprise de taille, après plusieurs mois d’attente depuis que le scandale a éclaté, un temps précieux pour les transactions des biens et solder les comptes en banques. Il fallait aussi le convoquer avant son départ d’Oran vers Paris. Le pauvre il n’a même pas assisté à l’enterrement de sa défunte mère décédée à Oran juste avant le Ramadhan.

Demain, Chakib sera à Alger, pour un entretien avec le procureur qui lui a lancé le mandat d’arrêt. Quant même, accuser un ministre du gouvernement de Bouteflika, c’est d’y aller un peu loin ! C’est comme la pauvre chèvre de monsieur Seguin. Finalement trop d’éclaire que de tonnerre. L’Algérie est habituée depuis 1962, aux cartouches blancs. Au tire sans abattre la cible dans un cirque qui programme en permanence le ‘’Rachwa Fi Dechra’’.

Pendant ce temps, sur l’opéra-comique médiatique, les mêmes comiques fatigués par des années de faux métier ‘’militant mobilisateur’’, débitent ce qui leur sert d’idéal, plaire, tenir, durer, garder la place, avoir belle figure dans le miroir aux mille mensonges, aux mille générosités payées par les impôts et les taxes imposés aux contribuables et l’IRG et frais d’Algérie poste imposées aux misérables pensions de retraite des travailleurs civils, quoiqu’il en coûte, même au prix de reniement, de revirement, de déguisement, sans tenir aucun compte de cette nouveauté : une grande partie des Algériens souffrent d’une souffrance qui ne supporte plus la négation du réel. L’adversité, maintenant, elle leur rit au nez, ils la voient en face. C’est ça, la vérité de la crise. Elle dégrise, elle désenchante, on ne croit plus aux bobards, on n’accepte plus les solutions de bricolage. Même les lapsus irritent les oreilles abasourdies par le vacarme du monde. Les fondements démocratiques vacillent, des antis émeutes bien sélectionnés et bien payés, pour bien matraquer les protestataires, et des magistrats intègres qui attendent amélioration de salaire et promotion, un syndicat, UGTA tout à fait absent sur le terrain et parfois complice de bêtises provoquées par Temmar dans le bradage des entreprises,. En un mot, c’est le grand désordre confronté à l’impuissance morale des politiques, les mêmes qui détiennent le pouvoir depuis des années sous des étiquettes différentes, mais les mêmes, qui ont perdu, aujourd’hui, toute autorité à force de fanfrelucher par la seule communication sur les malheurs des hommes, sans oser faire les réformes qui changent vraiment un pays vers le progrès! Dans toute cette comédie Chakib Khelil se déclare innocent et victime d’un complot.


Nombre de lectures: 2399 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Displaying 5 Comments
Participer à la discussion

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>