DzActiviste.info Publié le sam 12 Oct 2013

Pétition contre l’incarcération arbitraire du blogueur Abdelghani ALOUI.

Partager

BWS4BvCCcAAKQ98Pétition contre l’incarcération arbitraire du blogueur Abdelghani ALOUI.

Pour avoir publié sur Facebook des photos-montages de caractère satirique à l’effigie du président Bouteflika et du chef du gouvernement M. Sellal, le jeune blogueur Abdelghani Aloui, âgé de 24 ans, au domicile duquel les gendarmes relevant du Groupement de Gendarmerie de Tlemcen ont retrouvé une écharpe portant inscription de la Proclamation de Foi –– لا إلـه إلاٌ اللهa été arrêté et gardé à vue abusivement pendant 10 jours, dans le cadre de la Loi dite « anti-terroriste » puis transféré à Alger où un juge l’a placé le 25 Septembre 2013, sous Mandat de Dépôt à la prison de Serkadji, sous les chefs d’inculpation suivants:

–    atteinte à la personne du président de la République ;

–    outrage à corps constitué ;

–    apologie du terrorisme.

Cette interprétation abusive de la Loi dite « anti-terroriste » est une énième instrumentalisation du Droit par le régime, sa police politique et sa justice, pour réduire au silence la dernière marge de liberté d’expression qui reste au peuple algérien à travers les réseaux sociaux d’Internet.

Nous tenons par cette pétition, à alerter l’opinion publique nationale et internationale sur cette dérive inacceptable qui vise ni plus ni moins à museler toute forme de liberté d’expression et à instaurer ainsi, un blackout total sur l’Algérie ; une Algérie où une minorité d’algériens, constituée par les barons civils et militaires, leurs groupes d’intérêts et leurs diverses clientèles politiques, se considèrent au-dessus des Lois, de la Morale et de la Justice, tandis que l’écrasante majorité des autres citoyens algériens – et particulièrement la catégorie des jeunes – sont systématiquement soumis à la répression au moindre signe de velléité de liberté, comme le fait de s’exprimer sur Internet.

Nous rappelons que le droit à la libre expression est un droit fondamental garanti par la

Constitution algérienne et par les Conventions internationales relatives aux Droits humains ratifiées par l’Algérie.

Nous en appelons donc à la solidarité des citoyens algériens en tout premier lieu, ainsi qu’aux différentes ONG qui se préoccupent des Droits humains, pour faire pression sur les autorités algériennes, afin de libérer sans conditions et dans les plus brefs délais, le jeune Abdelghani Aloui, énième victime de l’arbitraire.

Alger le 12 octobre 2013

Adresser votre signature avec Nom, Prénoms, profession et lieu de résidence à l’adresse suivante : hchicha@gmail.com . Pour signer, il suffit aussi de le dire ci-dessous en commentaire sur cet article même.

Cette pétition sera adressée à :

  • Haut-Commissaire des Droits de l’Homme de l’ONU à Genève.
  • Groupe de travail sur la détention arbitraire. ONU. Genève.
  • Human Rights Watch. Washington.
  • Amnesty International. Londres.

Premiers signataires: (par ordre alphabétique) :

Mohamed ABED. Etudiant en économie. Turquie.

Abdenour ADOUANE. Téchnicien supérieur en bâtiment. Constantine.

Noureddine AHMINE. Avocat. Laghouat.

Mourad AIT BELKACEM. Professeur Chirurgie dentaire. Alger.

Boubekeur AIT BENALI. Ingénieur électromécanique. France.

Belaïd AÏT MOHAND. Educateur. France.

Chérif AKDACHE, Technico – commercial + Formation en psychologie Clinique , ISSY Les Moulineaux (France)

Fayçal ANSEUR. Journaliste. Paris.

Othmane AOUAMEUR. Informaticien. Alger. 

Mohamed BAKOUR. Enseignant-Chercheur. Batna.

Samir BELATECHE. Statisticien. Paris.

Abdelwahab BELKACEMI. Administrateur. Batna. 

Sid-Ali BELMEHAL. Avocat à la Cour d’Alger.

Noureddine BELMOUHOUB. Militant des Droits Humains. Alger.

 Chahinez Achraf BENCHIKH. Avocate. Boumerdés.

Djameleddine BENCHENOUF. Journaliste. Lyon. France.

Mohammed BENMOUHOUB. Ingénieur.  Bouira

Mohamed BOUAMRIRENE.  Syndicaliste. Algérie.

Mourad BOUDIA. Ingénieur informatique. Nice.

Khoudir BOUGAILA. Journaliste. Dubaï.

Sabrine BOUSLAMA. Etudiante en langue espagnole.  Tunis

Nabil CHALLAL. Ingénieur en informatique. France.

Hachimi CHEMIMI ARAB. Télécoms. Alger

Nacera DALI. Dentiste. Erlangen, Germany

Abdelkader DEHBI. Universitaire. Alger.

Kamel DENDANI. Chef de projet. Thionville. France.

Messaoud DILMI. Universitaire. Paris.

Halim FEDDAL. Ingénieur et militant anti-corruption. Chlef.

Soleiman Adel GUEMAR. Journaliste. Poéte. Swansea, United Kingdom.

Amel HADJ HAMOU. Architecte. Alger.

Mohamed HADJ SMAIN. Militant des droits de l’Homme. Relizane.

Hamza HAMOUCHENE. Militant des droits Humains. Londres.

Badia HAMZA-CHERIF GAOUAR. Avocate. Alger.

Mourad HARBI , Etudiant , Evreux (France).

Sofiane HOUAMA. Grenoble. France.

Zehira HOUFANI-BERFAS. Ecrivaine. Montréal.

Dalila KACI. Avocate. Ouargla.

Abderrezak LAIBI. Entrepreneur. Bouira.

Smaïl LAMROUS, Militant des droits de l’Homme et de l’Union pour la Démocratie Sociale (UDS). Cadre du bâtiment en retraite. Alger.

Lyes LARIBI. Professeur de mathématiques. France.

Ghani MAHDI. Journaliste. Londres.

Mohamed MAIZ. Chirurgien. Alger.

Omar MANSOURI , Chef d’entreprise, Toulouse.

Lilia MARSALI. Journaliste free-lance. Boulogne-Billancourt.

Lotfi MEHDI. Docteur en Aménagement de l’espace et Urbanisme. Université de Strasbourg.

Mabrouk MENAR. Avocat. Alger.

Mohamed MEZGHICHE. Avocat. Biskra.

Ferhat MOUHALI. Réalisateur. Bejaïa.

Chafika NEDJADI. Informaticienne. Béjaïa.

Aomar RAMI. Conseiller d’OSP. Londres.

Salah SANAA. Cleaner Industrial. Momentive. USA.

Abderrahmane Amine SIDHOUM. Avocat. Alger.

Salah-Eddine SIDHOUM. Chirurgien. Alger.

Saïd TEBANI.  médecin. France 

Kamel TOUMADJ. Cadre dirigeant. Juriste. Alger.

Romeissa YAHELA. Etudiante en Droit. Paris.

Brahim YOUNESSI. Politologue. Paris. France.

Yacine ZAID. Syndicaliste. Laghouat.


Nombre de lectures: 299 Views
Embed This