DzActiviste.info Publié le mar 4 Mar 2014

pHARAON

Partager

….Alors Pharaon dit: « Que le nom de Moussa el hadj-Hadj Moussa soit effacé de toutes les stèles et monuments, que son nom ne soit plus prononcé et sombre dans l’oubli pour les siècles à venir ».Unknown

Le scribe écrivait en sténo pour ne pas risquer de perdre un mot, une lettre, une idée que venait d’exprimer Pharaon mais surtout il craignait de perdre la tête.

Pharaon parlait comme Lui seul pouvait le faire. Il était Dieu du Terre, légende vivante, héritier de l’Histoire millénaire, gardien des livres saints et des traditions, Grand Prêtre de l’éternelle Vérité.

Il parlait ou plutôt il murmurait sans jamais élever la voix.

Fier, hautain, méprisant, impitoyable, ses disciples obéissaient en  courbant l’échine.

Successeur de ses Pères, il incarnait le Mythe invisible qui faisait la grandeur de son empire.

Dieu vivant, descendant de la IV ème dynastie, il avait fait bâtir une pyramide par des millions de sujets qui glorifiaient son nom au son des lyres et des tambours.

Le peuple n’existait que par la volonté de Pharaon.


Nombre de lectures: 316 Views
Embed This