DzActiviste.info Publié le dim 9 Juin 2013

Poème Invictus

Partager

 Je me suis surpris à penser à Mandela, à me documenter sur lui, à revoir les films qui parlent de son admirable, et combien humaine traversée de la vie, dans la dignité, dans la souffrance, dans l’amour des siens, et même de l’autre, de celui qui a opprimé son peuple, de façon odieuse. 
Comme c’est étrange ! Le Président de ma nation aussi est malade, mais c’est à Mandela que va ma sympathie, ma tendresse, mon admiration et ma reconnaissance. J’ai le sentiment, très intense, que le combat de ce grand homme ne fut pas seulement celui de la libération de son seul peuple, mais celle de l’humanité tout entière. Son visage m’est cher, et ce sourire si chaleureux a sur moi l’effet de l’aurore, quand elle vient après une trop longue nuit. Comme l’aube tant attendue, il diffuse, par sa seule présence, par sa vraie lumière, la chaleur et la compassion, que l’homme éprouve pour l’homme. 
Je sais maintenant qu’il est de ces piliers qui soutiennent l’humanité souffrante. Je sais désormais, que rien n’est plus beau, ni plus fraternel que la calme et inflexible détermination de l’homme bon, qui sait que la haine ne peut être vaincue que par l’amour. A Bafana, toute ma gratitude.
DB


Nombre de lectures: 389 Views
Embed This