DzActiviste.info Publié le ven 23 Mai 2014

Poète, tu nous manques

Partager

_
Mahmoud Darwich :

 » Un pays naît de la tombe d’un autre pays
Des brigands adorent Dieu
pour qu’un peuple des adore…

J’ai appris tout le langage et je l’ai défait pour composer un seul mot :
Patrie…

Quand les martyrs vont dormir, je me réveille et je monte la garde pour éloigner d’eux les amateurs d’éloge funèbres. »

Ô poète d’un peuple privé de terre, il est des matins, des jours et tant de nuits où tu nous manques.

_


Nombre de lectures: 224 Views
Embed This