DzActiviste.info Publié le dim 16 Sep 2012

Précision par Tarek Chaabani

Partager

Photo prise a l’aéroport de Ouargla en 1963. De gauche a droite Salah Bellounar, Ben Bella, Chaabani et Said Abadou (Photo © Tarek Chaabani)

Précision par Tarek Chaabani
03/09/2012 par tarek.chabane

Les DAF ou les DPA (déserteurs par avion) comme les appellent si bien Lounis Aggoun n’acceptent dans leurs rangs que ceux qui les servent avec beaucoup de zèle.

Oui monsieur Said Abadou moudjahed et aspirant de la wilaya 6, capturé blessé en 1961 à Ghardaia, il sera libéré à l’indépendance. Son chef le lieutenant Taleb Ahmed responsable de la nahia5 (zone de Ghardaia) y laissera la vie ainsi que les djounoud qui l’accompagnent.

A l’indépendance il était encore mal guéri à la jambe, Chaabani lui confie le FLN de Ouargla car il n’était plus apte à reprendre du service dans l’armée. Secrétaire général dans l’organisation des moudjahidine depuis 20 ans alors qu’en bonne logique ce poste reviens au plus gradés de l’ALN et ils sont nombreux à l’exemple du Cdt Bouregaa de la w 4, si Sadek, Cdt Azzedine, Cdt Omar Sakhri Cdt Cherif kheiredine de la wilaya 6 tous encore en vie. C’est-à-dire que le système en place depuis un demi siècle n’accepte dans ses rangs que ceux qui se considèrent et se comportent comme des soldats ou des chargés de mission. Le règlement établi par les DAF est fait de manière à défendre et servir le clan.

Aussi tous ceux qui sont missionnés par le clan doivent allégeance à celui-ci. Monsieur Abadou ne déroge pas à la règle. L’eternel secrétaire général de l’organisation des moudjahidine a pour mission de compléter la falsification de l’histoire entamée par le duo Ben Bella-Boumediene, pour preuve de tout cela le dafiste Khaled Nezzar nous apprend sur le direct de la chaine tv ennahar que Said Abadou lui a accordé la qualité de moudjahid sur présentation d’un jugement le condamnant à la prison ferme par défaut ce qui est contraire a la loi. Mais la loi c’est eux !

Par ailleurs monsieur Said Abadou nous apprendra lors des funérailles du dafiste Abdelhamid Latreche que celui-ci a rejoint le maquis en 1956 à l’âge de 16 ans abandonnant ses études pour la cause. Or il est connu que celui-ci a rejoint les bureaux de Frankfort en 1959 voir Harbi FLN mirage et réalité.

PS : C’est ce même Abdelhamid Latreche, du reste secrétaire général du ministère de la défense, a été désigné par Boumediene pour diriger le peloton d’exécution du colonel Chaabani. Ce sera lui qui tira deux balles dans la tête de Chaabani alors que le peloton d’exécution n’a pu l’atteindre que dans les jambes.
Non non et non Said Abadou n’a rien à voir avec Chaabani.

Photo prise a l’aéroport de Ouargla en 1963
De gauche a droite Salah Bellounar, Ben Bella, Chaabani et Said Abadou


Nombre de lectures: 8295 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>