DzActiviste.info Publié le jeu 17 Jan 2013

Premières réactions négatives de Chefs d’Etats étrangers.

Partager
Contrairement à ce qu’affirment les « correspondants » algériens de certains chaînes de télévision françaises, il semble que le carnage ait bien eu lieu, sur le site de BP/Sonatrach à Ain Amenas.
Les premiers résultats semblent avoir choqué les chefs d’État étrangers.
Premières réactions:
Le Premier Ministre Japonais appelle l’État algérien à arrêter immédiatement ses opérations au sein du site gazier.
Le Président français affirme que la situation est en train de se dénouer dans des conditions dramatiques.
Le premier ministre britannique, David Cameron, s’est déclaré extrêmement inquiet auprès de son homologue algérien, après le début de l’opération de sauvetage, d’une situation qu’il qualifie de très grave et dangereuse. M. Cameron a affirmé qu’il aurait souhaité être prévenu par les autorités algériennes avant l’assaut.

DB


Nombre de lectures: 304 Views
Embed This