DzActiviste.info Publié le mar 18 Sep 2012

Provocation des musulmans: Charlie hebdo en remet une couche !

Partager

                                     
Rien de tel pour les canards boiteux, et autres feuilles qui ne se vendent pas, que de faire dans la provocation anti-musulmane, sous le bien commode prétexte de la liberté d’expression. Du tout cuit ! Pour des minables qui sont en cessation de paiement. Pour des journalistes qui n’en sont pas ! Pour des faiseurs d’opinion qui fonctionnent au carnet de commande !
Charlie Hebdo, qui a déjà défrayé la chronique avec ses caricatures sur le prophète de l’islam, revient sur le filon. Il vient de publier une autre série de caricatures du même prophète. C’est le pied !
C’est ce qu’on appelle l’esprit d’à propos. Du commercialement intelligent. Vendre ! Agiter l’attrape-nigaud ! Vendre ! Le maître mot, qui justifie toutes les outrances.
Mais ce canard se veut droit dans ses bottes. Il ne fait rien de mal. Il s’exprime. Il exprime son droit au blasphème. Ben voyons ! Que fait-il de mal ? Ne  revendique-t-il pas son droit à la liberté d’expression ?
Peuchère ! Une liberté qui s’offre une opportunité. Que du bon jus ! Parce que tout bénéf.
Dans ces territoires où les valeurs sont à dimension variable. Où la liberté d’expression se conjugue avec les limites imposés par les maîtres à penser. Où le simple fait d’émettre la moindre réserve sur la Shoah relève du droit pénal, même si elle se revendique de la recherche universitaire, de l’investigation journalistique, ou du simple bon sens. Lorsque le Directeur de cette feuille de chou ose dire « On ne touche pas à Israël », au moment où les bombes de cette entité déchiquetaient des enfants palestiniens. Le droit au blasphème, oui, d’accord, mais pas n’importe lequel ! Il y a des dogmes, en pays démokhratique, qui sont démokhratiquement  tabous. On touche à ce qui est touchable, n’est-ce pas ?

Mais que serait Charlie Hebdo, et tous les autres ratés de la profession, tous les sans- talents, tous les loosers du spectacle, de l’écriture, et de l’art, qui se bousculent au portillon de ce thème, si les musulmans n’étaient pas leurs meilleurs VRP ?
C’est plus facile, en effet,  de devenir célèbre en publiant un roman , une caricature, un discours, où même une merde, qui traîne l’islam dans la fange, que de péter entre soi. Le nombre de gens qui passent à la télé, juste parce qu’ils agitent l’épouvantail idoine est effarant. Vous en avez toute une panoplie. Qui éructent et pontifient, qui font des expertises, qui nous la jouent libérés. Ils ont trouvé l’aubaine, la panacée, la clef de la réussite.
Les musulmans les mépriseraient, et ne daigneraient pas attacher la moindre importance à leurs provocations qu’ils ne seraient plus rien. Rien ! Ils prêcheraient leurs merdes dans un désert d’indifférence.
Ce sont les musulmans qui font leur lit, et leur réputation, en explosant à leurs moindres pets.
Personnellement, si ça ne tenait qu’à moi, les Charlie Hebdo, je les reléguerais au seul espace qu’ils méritent, celui d’une totale indifférence.
Le malheur est que les musulmans sont la communauté la plus manipulable de la planète. Ils réagissent au quart de tour, exactement comme le veulent les Charlie Hebdo. Au grand bonheur des Charlie Hebdo.
Qu’ils en profitent donc, ces camelots de la haine, qui brandissent des étendards de liberté ! Qu’ils en profitent ! Tant qu’il y a des cons, qui prétendent défendre un Dieu qui a besoin que des cons le défendent, face à des cons doublés d’opportunistes.

DB

                    


Nombre de lectures: 268 Views
Embed This