DzActiviste.info Publié le mer 25 Sep 2013

Quel avenir pour l’Algérie ?

Partager

Mahmoud Hammana

TOUFIK-BouteflikaLa guerre qui fait rage entre le clan de Bouteflika et son présumé rival de toujours,le général Toufik ne nous intéresse que dans la mesure ou elle soit dans l’intéret de la nation. Or,ce n’est pas le cas et ce ne le sera jamais avec quelqu’un comme Bouteflika, mu par ses impulsions vindicatives contre un peuple coupable à ses yeux de ne pas avoir soutenu sa candidature et qui a été propulsé par l’armée à la suite d’un arrangement entre les deux parties dont le peuple algérien continue seul à faire les frais.Sentiment qu’il n’a jamais pu cacher tant son aversion envers les algériens est manifeste..

Le fait que Bouteflika ait mis le paquet cette fois renseigne sur son intransigeance à damer le pion à Toufik considéré jusque-là comme indéboulonnable puisqu’il y va de sa réputation et de l’avenir de ses protégés alors qu’auparavant on aboutissait finalement à un compromis quand c’est le peuple qui est visé.
Ainsi,doit-on se réjouir de la fin du règne d’une institution ayant toujours servi d’outil de répression au service du système ou de se morfondre qu’au moment ou tous les peuples de la région sont en phase d’insurrection pour balayer la dictature,les algériens comtemplent impuissants leur pays basculer définitivement dans le giron colonial ?.

Une guerre dont l’issue est évidemment au profit de Bouteflika non en raison de son génie mais par ce qu’il est allé au-delà de toutes limites permises non seulement en entérinant la tutelle française sur le pays;ce qui n’est pas un problème en soi du moment qu’elle fut toujours effective,mais en bradant l’honneur national en reconnaissant les droits des pieds noirs et des juifs en matière d’indemnisation pour leurs biens qu’ils furent contraints d’abandonner…

Si curieusement aucune réaction n’a filtré du coté de Toufik d’habitude prompte à riposter,cela n’a d’autre interprétation que les sévères mise en garde de la maison blanche à l’adresse de ce dernier lui intimant de se soumettre sont solenelles et indiscutables,le cas échéant,assumer ses responsabilités et celle des siens quant aux génocides des années 90.

Cet acte qui ne saurait déranger ou indigner personne du moment que c’est son apanage et qui est perçu comme une insulte à nos martyrs,incrimine l’algérie et le place dans une situation de débiteur alors qu’il fallait relancer,entre autres dossiers celui des victimes des évènements du 08 mai 1945,mis en veille sur pression de la france, pour que se soit l’hexagone qui paye pour ses crimes contre l’humanité et que Bouteflika vient de servir une nouvelle fois après avoir sauvé la firme Renault du naufrage en début d’année.

Il n’est pas nécessaire de souligner que pour le marabout de tlemcen,ce fut une aubaine que d’accéder au palais d’El mouradia alors qu’il commença à etre gagné par le désespoir après ses déboires face à Chadli ben Djedid et Mohammed Salah YAHIAOUI en 1979 ,alors qu’il était en lice pour la conquète du palais présidentiel,dont il en garde des stigmates indélébiles et ceux sont justement ces stigmates qui font qu’il tient tant à la magistrature du pays ,malgré à l’état de légume, beaucoup que sa conviction de s’estimer prioritaire parmi tous les prétendants au poste pour avoir été depuis toujours le confident du traitre Boukhrouba.Pour Toufik et accessoirement pour l’institution militaire,ce fut l’homme providentiel disposé à tout sacrifier et apte à toutes les concessions et le plus immoralement qualifié à garantir l’impunité des militaires dans la procession des massacres qui endeuillèrent le peuple algérien durant la décennie rouge.

Ce que tout algérien sensé doit retenir des évènements qui secouent actuellement le sérail,c’est qu’il doit cesser d’etre la victime inavouée de ses dirigeants en continuant à spéculer sur leurs divergeances et de prendre conscience des enjeux en se libérant de ses complexes qui font que le danger »des forces occultes »pèsent sur la nation alors qu’il n’y a de plus pires ennemis que ceux qui agitent aujourd’hui l’épouvantail du terrorisme.

Cela ne sera possible que si on aura le courage de :

-Faire notre mea culpa pour que nous puissions en conséquence redresser nos erreurs,
-Cesser d’etre les otage de notre histoire et de notre révolution afin d’empecher qu’elles continuent à etre instrumentalisées par les arrivistes de tous bords,
-Mettre à contrbution l’expérience de nos voisins qui nous ont donné déjà l’exemple au lieu de s’énorguiller que se soient nos militaires qui exportent la leur , alors qu’au fait c’est notre incapacité de se prendre en charge qui est étalée au grand jour à travers ce que beaucoup considèrent etre l’invincibilité du système.

Une situation inextricable dans laquelle le peuple endosse l’entière responsabilité de sa démission de défendre sa légitimité et son avenir.Force est de constater qu’il n’y a pas de plus préjudiciable pour une nation que d’investir ses ennemis de pouvoirs surnaturels en soutenant que notre salut reste tributaire de la bénédiction occidentale et de la sacralisation de l’agenda US.Le problème c’est qu’on ne s’en tient pas seulement à cet esprit,mais on essai de l’inculquer aux autres comme étant une fatalité.

HAMMANA Mahmoud


Nombre de lectures: 1863 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Displaying 1 Comments
Participer à la discussion

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>