DzActiviste.info Publié le mer 10 Juil 2013

Quelques lignes écrites hier, le 9 juillet 2013 veille du mois de carême

Partager

5051224-french-breakfast-coffe-cup-juice-and-croissantAvec les années qui passent et chaque fois leurs mois de jeûne relatifs, je redoute de plus en plus l’arrivée du mois de l’abstinence, comme si de plus en plus je manque de forces…

J’aime bien écouter ma mère sous l’œil réprobateur de ma femme, dire pour moi, la nécessité d’éviter de jeûner .Pour elle, je ne suis pas guéri de la maladie de l’âme dont, je ne m’en sortirai jamais. J’ai fais confiance à ceux, qui parlent tant des bienfaits de cette pénitence. A défaut du paradis sur terre, il me faut espérer celui de l’autre monde, même si durant toutes mes années de vie écoulées, je m’étais tant plaint, de ne point disposer des facilités des rois et consorts que servent les pauvres bougres ( même si aussi j’ai tant souffert plutôt de mon ignorance , de n’avoir pas su très tôt hélas, qu’il n’y a pas que l’injustice de l’injuste, de l’égoïste, ou de l’oppresseur sur terre, mais que même nos frères de misère, peuvent nous tromper si l’on ne prend pas garde).

Pourquoi cette question récurrente en moi, depuis t –on d’années, que me permettait le carême d’oublier, longtemps avant que les poids de la routine la font ressurgir, le carême n’opérant plus de la même manière sur moi, n’étant plus ce qu’il était… : pourquoi donc cette impression, ce sentiment permanents de déni de mes droits en mon pays ? Et pourquoi ces miséreux d’Arrivés à l’abri de tout, qui ne ratent pas l’occasion de nous snober et qui ne s’assagissent jamais malgré le poids des années?

Bref ce n’est point le mois de la philosophie mais celui des prières, de la Rahma…

Alors ces prochains jours se suivront. Je raterai le café du matin, à midi aussi le déjeuner. Pour éprouver des les fins d’après midi des fatigues, avant que la chorba chaude nous libère quelques peu. On dépense tant pour ….pour ne rien pouvoir avaler.

J’écris pour tromper le temps. J’écris des mots, pour me parler et parler aux autres, qui j’espère se reconnaîtront dans ces lignes. Et si ma foi cela peut les aider, je n’en serai qu’heureux…

Saha Ftourkoum

De Boghni le 10 juillet 2013-07-10
Amokrane Nourdine


Nombre de lectures: 595 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>