DzActiviste.info Publié le sam 29 Mar 2014

Rachid Nekkaz : Un élément de fascisation !

Partager
Rachid Nekkaz : Un élément de fascisation !

Rachid Nekkaz continue ses tentatives d’immixtion dans la crise majeure que vit Thaghardaït. Il vient de se « féliciter » des résultats que les 10 000 policiers ont réalisé en 10 jours dans cette ville. L’agitation de cet arriviste activé par on ne sait quel secteur du système doit alerter tous les Républicains et patriotes.  

Nekkaz s’attèle à donner forme nouvelle au rôle des secteurs les plus marginalisées de la société dans les stratégies de maintien du système. Jusque-là, ces secteurs étaient mobilisés de façon « artisanale ». Rappelons-nous, ils ont été massivement mobilisés en 2001 contre « la marche nationale pour la plateforme d'El Qsar » ; ils l’ont été, aussi, en 2011, d'abord dans les émeutes, ensuite dans le « Houmisme » d’Akila Rabhi & Co, pour contre la CNCD et la mobilisation populaire.

Le système a toujours géré ces secteurs via de pseudo-clubs de supporters, par le biais de listing SMS, ou par le biais des réseaux de contrebande, les informateurs de la police y jouant toujours les rôles clefs. Là, la démarche est plus audacieuse : l’idée est de les organiser en parti ! Le fameux rassemblement de la Grande Poste et la grossière manipulation du quartier juif de Thaghardaït en sont les indicateurs avant-coureurs.

De Bonaparte au Fis, en passant par les mouvements fascistes du siècle passé, le recours à ces couches, instables et marginalisées, s'est toujours fait dans le but de mobiliser leur très fort potentiel de violence. Il n’y a qu’à s’intéresser à la fameuse « Ligue des comités de défense de la révolution » mise en place par Ennahada tunisienne pour être édifié.

Nekkaz a été mis en avant par un pseudo vol de ses imprimés de soutien à la candidature présidentielle. Il continue de bénéficier de mise en scènes orchestrées. Le but est de l’aider à mettre sur pieds un élément de violence para légale nécessaire à la stratégie du système pour contrecarrer l’élan populaire naissant.  C’est cela l’explication de sa démarche de mobilisation d’éléments très fragilisés tout en affichant une proximité avec les appareils de sécurités. Les conditions de déroulement de son « rassemblement » à la grande poste sont parlantes.

Rachid Nekkaz, ne cache pas sa proximité avec les forces conservatrices antipopulaires. Dans sa ville française il appelle à voter pour l’alliance de la droite et de l’extrême droite. Comme il s’est distingué par son financement du port du voile intégrale dans l’espace public.

Nekkaz, promet d’être un élément majeur de la stratégie de maintien du despotisme Bouteflikien.


Nombre de lectures: 208 Views
Embed This