DzActiviste.info Publié le lun 28 Avr 2014

Réfugiées syriennes en détresse

Partager

Depuis le début du conflit en Syrie en mars 2011, la Jordanie a accueilli plusieurs centaines de milliers réfugiés. Pour les femmes, la vie dans les camps tourne parfois au cauchemar. Certaines sont mariées de force avec de riches étrangers, d'autres sont obligées de se prostituer… L'enquête de notre reporter. La violence envers les femmes au sein de la communauté des réfugiés syriens est un problème difficile à aborder. Il aura fallu de nombreux coups de fils, beaucoup de courriels et une multitude de rencontres, avant de réussir à convaincre les personnages de ce reportage d'accepter de témoigner. Par peur de représailles, les victimes sont peu bavardes, d'autant moins devant une caméra de télévision… Pour des raisons évidentes, celles et ceux qui les exploitent préfèrent se cacher…. Les humanitaires, quant à eux, ont du mal à concilier leurs impératifs sur ce sujet. S'ils souhaitent faire la lumière sur le sort de ces femmes, ils doivent également veiller à protéger leur identité, afin de les prémunir de toute vengeance familiale ou de la vindicte populaire. Les femmes divorcées, abandonnées ou qui ont été exploitées sexuellement, sont bien souvent rejetées par les leurs. Dans ces conditions, la défiance envers les médias est grande. C'est finalement grâce à une ONG qu'il a été possible de réaliser ce reportage, entièrement tourné en Jordanie. L'Union des femmes jordaniennes (JWU), la principale organisation de femmes dans le pays, a choisi de nous faire confiance et de relever ce défi difficile : exposer la situation de certaines des victimes qu'elle aide, sans jamais révéler leur identité. Pour ces raisons, certaines des séquences de ce reportage ont dû être tournées en caméra cachée.


Nombre de lectures: 190 Views
Embed This