DzActiviste.info Publié le lun 20 Jan 2014

Renoncer au téléphone mobile et à l’Internet ou devenir un futur esclave

Partager

Notes perso: le titre du billet suffit à toute explication, mais si vous tenez à voir plus clair, d’abord, meditez cette reflexion naive glanée sur un forum Français:

Ce qui choque ce n’est pas tant que l’on puisse parler de l’utilité du renseignement (perso, je m’en fiche d’être entendu quand je parle chiffons, ça n’intéresse personne et celui qui m’entend est un anonyme pour moi, je préfère savoir qu’un terroriste a été arrêté avant d’agir… ), mais c’est bien que ces soi-disant défenseurs des libertés et tout le tralala agissent à l’encontre de l’idéologie qu’ils professent. Ce décalage entre le discours et les actes est une des marques de fabrique nos bien-pensants.

force est de constater que ça reflète les sentiments de presque tout le Monde, et c’est pour cette raison que le but de nos futurs « maitres » est dorès et déjà atteint

Réforme de la NSA : Obama entérine la surveillance planétaire

Par Guerric Poncet, Le Point.fr – Publié le 17/01/2014

Le président américain a fait quelques concessions, mais il a surtout validé un système de collecte d’informations liberticide.

Le discours de Barack Obama vendredi devait être une révolution, il restera dans l’histoire comme un acte fondateur du recul des libertés publiques dans les démocraties. Le président américain, Prix Nobel de la paix 2009, devait annoncer une réforme de l’agence de sécurité nationale, la NSA, devenue synonyme d’espionnage et de surveillance globalisée après les révélations d’Edward Snowden.

Mais, au lieu de désavouer les méthodes mises en place par George W. Bush et son administration républicaine, Barack Obama a prononcé un discours qui a surtout conforté les espions : c’est la première fois qu’un président d’une grande démocratie autorise aussi clairement la surveillance planétaire de tous les individus.

continuer lecture de l’article sur le Point.fr


Nombre de lectures: 224 Views
Embed This