DzActiviste.info Publié le mer 17 Oct 2012

Répression à Sétif : communiqué du SNAPAP

Partager

Le 16 Octobre 2012 , les services de sécurité ont arrêté ,agressé , et maltraité douze militants et femmes syndicalistes du SNAPAP ,des représentants des droits de l’homme venus de l’ensemble du territoire national pour soutenir pacifiquement leur collègue Saad Bourekba ,membre de la fédération nationale du secteur de la justice , inculpé pour sabotage du réseau informatique durant la grève générale du 10 Avril 2012.

A peine arrivés devant le tribunal de Sétif ,les manifestants pacifiques du SNAPAP ont été encerclés par une armada de policiers déchainés qui se jetés en bloc sur les manifestants projetés et piétinés sur le trottoir pour ensuite arrêter, réprimer violemment ,insulter grossièrement ,agresser physiquement et trainer par terre sans aucune retenue douze personnes venues exprimer leur solidarité avec un syndicaliste victime d’une machination et harcèlement judiciaire

La violence répressive pratiquée sur les manifestants pacifiques par les policiers est indescriptible notamment à l’encontre des femmes .

Parmi les femmes agressées ,Mme Hireche F été violentée physiquement par plusieurs policiers et projetée violemment sur le sol a subi un traumatisme crâniens ,sa tête ayant touché le sol ,elle a été évacuée en urgence vers le CHU de Sétif .

Yacine Zaid , Kherba Abdelkader , Kefkef Amar ont été battus à coups de pieds et de poings et trainés sur des dizaines de mètres sur le sol pour être ensuite arrêtés au commissariat central durant toute la matinée .

Les policiers ont adressé des propos diffamatoires , injurieux à l’égard des syndicalistes du SNAPAP.

Pour la énième fois, le SNAPAP condamne la manipulation de la justice par le pouvoir et appelle à la mobilisation pacifique pour la liberté d’expression en Algérie.

La secrétaire générale
Nassira Ghozlane


Nombre de lectures: 256 Views
Embed This