DzActiviste.info Publié le mer 18 Sep 2013

Répression Aveugle En Egypte. La Démocratie assassinée Sous les Yeux de la Communauté Internationale

Partager

Mohamed Ibn Khaldoun

Rabiâ Al ÂdaouiaLe général Abdelfattah Cissé a battu tous les records des sanguinaires du monde, il dépasse largement Adolph Hitler incriminé arbitrairement par les juifs. Tous les médecins, chirurgiens, infirmiers et secouristes qui ont participés à secourir les citoyens Protestataires contre le coup d’Etat, ont étaient enlevés, emprisonnés et orientés au tribunal criminel. Une dizaine de journalistes dont ceux de la chaîné Al Jazeera, enlevés aussi, accusés à tord et présenté au tribunal criminels sous de fausses accusations de participation aux assassinats. Ainsi ce mercredi 18 septembre à 14 heures, des agents des renseignement de Cissé, ont défoncé la porte du siège de la chaîne  » Al Jazeera Misr » fermé depuis le 3 juillet dernier et ont fait main basse sur les équipements qui se trouvaient à l’intérieur, caméra et matériel électronique.

Cette répression aveugle est exécutée sous les yeux de la communauté internationale et en particulier sous les yeux d’Obama, de François Hollande, qui détournent leurs dos aux démocrates réprimés et à la légitimité. Des preuves irréfutables en vidéos qui montrent des policiers et des militaires qui assassinent des citoyens isolés, sans aucune armes ni blanche ni à feu. Cette communauté internationale, qui n’est plus juste, qui bafoue la légitimité tout en prêchant la démocratie, se montre aujourd’hui au côté de l’oppresseur, des putschistes et des assassins des peuples. Ni l’ONU ni le Conseil de Sécurité, n’a pris le dossier de l’Egypte en charge, alors que le peuple Egyptien continu d’être enlevé, emprisonné et assassiné de sang froid. Le général Abdelfattah Cissé exécute le sale boulot au profit « d’Israël ».

Le général Cissé, continu dans son crime, assuré par les puissances occidentales à leur tête ‘’Israël’’, dont des informations concordantes, faisant foi que le général Cissé avait préparé le coup d’Etat avec des éléments du Mossad, dépêchés de Tel-Aviv pour l’assister. La tuerie de Rabiâ Adaouia selon un rapport de la CIA, a été bel et bien provoqué par les policiers et les militaires de la ‘’Saika’’ très proches de Cissé.

Jamais de mémoire, un crime de la capacité de celui exécuté par le général Cissé, n’est demeuré impuni. Une source bien informée a indiquée qu’un rapport d’incrimination du général Abdelfattah Cissé est entre les mains du procureur du TPI, assisté par une cinquantaine d’avocats de différents pays arabes et occidentaux.

Enfin des informations qui circulaient au Caire, non vérifiées encore, précisaient que Cissé a intervenu discrètement auprès de Hayatou, avant le tirage au sort des équipes Africaines pour que l’équipe Egyptienne ne rencontrera pas l’Equipe d’Algérie.


Nombre de lectures: 1442 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Displaying 2 Comments
Participer à la discussion
  1. abdellaoui dit :

    Lettre ouverte à Mr Barack Obama, Président des USA.
    Vous avez été complice de cet inacceptable carnage envers le peuple égyptien musulman épris de démocratie, justice et de liberté. Près d’un millier de personnes, en majorité des manifestants proMorsi, ont été tuées depuis le premier assaut il y a une semaine de l’armée et de la police sur deux rassemblements islamistes au Caire et environ 1.500 arrestations, dont les principaux leaders de la confrérie.
    Pour ne perdre la face de Prix Nobel de la paix, vous avez uniquement déploré la violence contre les civils en Egypte, en exprimant vos condoléances aux familles des victimes tuées en majorité par les armes fournies par les USA aux forces armées égyptiennes qui ont soutenu pendant plus de trente ans le régime de Moubarak, garant des intérêts des Etats-Unis, et assuré la « transition pacifique » quand le dictateur a été renversé par le soulèvement populaire.
    Ces forces égyptiennes ont été entraînées par le Pentagone, dans la manœuvre Bright Star 2009, en « opérations militaires en terrain urbain », c’est-à-dire en combats à l’intérieur d’une grande
    métropole pour massacrer leur propre peuple en utilisant des chars, ouvrant le feu en tirant à balles réelles pour disperser des foules d’hommes, de femmes et d’enfants désarmés est un crime
    inacceptable, quel que soit le jugement que l’on peut porter par ailleurs sur la politique mise en œuvre par les dirigeants des Frères musulmans. Que demandaient ces hommes et ces femmes en Egypte (appartenant en grande majorité à la classe pauvre) rassemblés pacifiquement, que l’armée qualifie de « terroristes » et a ordonné de disperser en faisant usage d’armes de guerre ? Ils
    demandaient la libération de leur président légitimement élu que la junte militaire, qui a pris le pouvoir, a destitué et emprisonné. Pourquoi ne l’avoir pas libéré, n’avoir pas tout tenté pour trouver
    une issue apaisée et éviter ainsi ce bain de sang qui pourrait bien plonger l’Égypte et son grand peuple dans le chaos et les souffrances d’un affrontement sans issue ? La majorité des Égyptiens qui appartiennent au mouvement des Frères musulmans n’ont-ils pas droit au respect et à un traitement
    humain comme tous leurs concitoyens ?
    D’ailleurs on remercie Mr John McCain, sénateur républicain de l’Arizona, de son courage, de sa franchise et de son impartialité en préconisant l’annulation de cette aide de 1,3 milliard de dollars
    destinée particulièrement pour l’armée égyptienne.
    Mr John McCain a dénoncé aussi le manque de « crédibilité » de Washington, ainsi que de nombreuses voix républicaines et démocrates ont appelé à suspendre cette aide au nom de la loi : les Etats-Unis ne peuvent verser une aide bilatérale à un pays où a eu lieu un coup d’Etat. Ce que vous aviez refusé par votre soutien irréfléchi et partiel à ce génocide inhumain au détriment
    de la volonté populaire égyptienne désarmé.
    Mes sincères salutations au peuple américain épris de justice et de démocratie.
    Mr ABDELLAOUI Boubekeur.
    Professeur et expert en Energie en Algérie.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>