DzActiviste.info Publié le jeu 5 Juil 2012

Résultats du bac et du BEM : «Les meilleurs depuis 1963», selon le ministère de l’Education

Partager

in El Watan 05 07 2012

Le ministère table sur des taux de réussite de 60 à 80% d’ici 2015-2016.

Avec 72,10% de réussite au Brevet d’enseignement moyen (BEM) et 58,84% au baccalauréat, les résultats de ces deux examens importants marquent une «évolution globalement positive» malgré un recul de 3,61 points relevé dans le taux de réussite au bac, comparativement à celui de 2011.
Pour le BEM, ce sont les meilleurs résultats depuis l’indépendance, commente Brahim Abassi, directeur de l’enseignement primaire et moyen au ministère de l’Education nationale, lors d’un point de presse tenu hier à Alger.

Le même responsable insiste sur l’amélioration, tant sur le plan de la quantité que de la qualité, qui traduit les efforts entrepris dans le cadre de la réforme des deux paliers.

«L’implication des parents a joué aussi son rôle dans la réalisation de ces résultats, c’est une révolution à voir l’intérêt porté par les parents d’élèves au suivi de la scolarité de leurs enfants», explique M. Abassi.

Signalons que 4541 candidats ont obtenu le BEM avec la mention «excellent» dont 291 avec plus de 19/20, ce qui se répercutera certainement sur leurs moyennes du bac, dans trois ans, insiste-t-il. Pour les résultats du BEM, on enregistre, selon les chiffres communiqués par le ministère de l’Education nationale, 301 116 candidats ayant eu une moyenne de 12/20 ou plus, c’est-à-dire avec mention «assez bien», ce qui représente 54,73% des lauréats.

le système de rachat définitivement abandonné

Pour le baccalauréat, mis à part la baisse de 3,61% du taux de réussite, «les résultats continuent dans leur tendance à la hausse en matière de nombre de candidats reçus avec mention», explique à son tour Missoum Abdelkader, directeur de l’enseignement secondaire. «C’est le 3e meilleur taux enregistré au baccalauréat depuis l’indépendance», insiste-t-il, en mentionnant que 88 761 lauréats l’ont obtenu avec mention, soit 38,43% des candidats reçus, dont 64 avec la mention «excellent» et 4377 avec mention «très bien». «Ce n’est qu’à partir de 2008 que nous avons commencé à enregistrer la mention ‘excellent’. En matière de réussite aux examens du bac et du BEM, le secteur enregistrait la moitié des taux enregistrés depuis l’engagement des réforme», précisent les conférenciers.

«Le nombre de candidats avec mention ‘très bien’ honorés par le président de la République, qui ne dépassait pas quelques dizaines, est aujourd’hui en plusieurs centaines», fait remarquer M. Missoum. «Ce n’est pas le fruit du hasard, ce sont les conséquences logiques des réformes du cycle secondaire introduites à partir de 2007, ayant touché les programme à travers une refonte pédagogique ainsi que l’intérêt porté sur la formation des enseignants et leur suivi», explique-t-il.

Les directeurs du ministère n’ont toutefois pas trouvé d’explication au fait que ce sont les filles qui détiennent la palme en matière de taux de réussite avec 65,38% admises contre 34,62% de garçons. «Il n’y a aucune explication pédagogique», se contentent-ils de dire.

Les responsables ont souligné que le système de rachat est définitivement abandonné, et ce, depuis plusieurs années.

La tutelle ouvrira prochainement le chantier de la réforme des examens nationaux pour remédier à certaines difficultés dans l’organisation. Le ministère table sur des taux de réussite de 60 à 80% d’ici 2015/2016.

Fatima Arab


Nombre de lectures: 2505 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>