DzActiviste.info Publié le mar 24 Sep 2013

Sais-tu ?

Partager

prison.1213559056Dans nos ambitions, toujours contrariées, en finirons-nous un jour, pauvres de nous, avec cette aliénation d’aujourd’hui, à courir, afin vainement, de nous mettre à l’abri, pour toujours des misères de chaque jour ?

Chaque jour et de façon récurrente
Toujours parmi les privés de la rente
A vivre jamais libre…

Pourquoi ces sensations de malaises,
Sans être jamais à l’aise ?
Avec ces maux de tête et ces maux
De ne pas être !

Pourquoi l’absence de contentements
Dans l’insouciance ?
Et sans jamais dans les confiances
A me méfier jusque de mon ombre ?…

Oh ! Cruelle pénible dépendance,
Oh ! Ma mie sais-tu les souffrances
Dans l’enfer de mes prisons ?

Sais-tu mes nostalgies
De mes vies d’errances, Lorsque
Je quêtais solitaire
En ville, dans les cafés, dans les bars
Comment une fois taire
Mes soifs de tendresse, afin de partager
Sans entraves Mon cœur avec elle ?

Et d’avoir failli à tout, m’avait rétrogradé,
Dans l’oubli en ce village perdu,
Et si content de vivre de peu même
Au sein des violentes.

L’espoir d’un nouveau jour
De renaissance,
Et réfléchir sur ce que je suis,
Sur mes Origines, et mes devenirs
Sur tout ce qu’on a fait de moi….

Et l’espoir de voir un jour,
Emerger, ce pays l’Algérie
Où les êtres fiers, riraient
A gorge déployée…
Même si mes pas, hésitent
Encore…
Mon âme a depuis longtemps déchanté.

Et qu’importe aujourd’hui,
L’impossible nouveau départ !
Mes forces affaiblies par le trop
Plein d’années au compteur de mon âge !

De Boghni le 23 09 2013
Amokrane Nourdine


Nombre de lectures: 1860 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Displaying 1 Comments
Participer à la discussion

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>