DzActiviste.info Publié le mer 10 Oct 2012

SCANDALE A L’APC D’ALGER-CENTRE : Des pots-de-vin de 80.000DA pour un logement

Partager

Riad 23 Septembre 2012

Une pratique illégale : un logement contre un dessous-de-table. Les citoyens affirment que la pratique tend à se répandre, notamment à Alger-centre, pour bénéficier d’un logement notamment pour ce qui est du cas de pères de familles qui finissent par craquer et par verser un bakchich de 80.000 DA à des agents de l’APC.

SCANDALE  A L’APC D’ALGER-CENTRE : Des pots-de-vin de 80.000DA pour un logement

Des dessous-de-table pour un logement commencent a faire les dessus des scandales de certains communes et daïras à l’approche de fin dez mandat des élus locaux dont certains d’entre eux  ont promis le paradis à ceux qui vivent toujours dans l’enfer de la crise de logement . En effet, l’APC d’Alger-Centre vient d’être éclaboussée par un scandale lié à une distribution du logement social. Ce sont les enquêteurs de la division centre de la police judiciaire qui ont mis à jour ce trafic.Tout est parti d’un agent de sécurité âgé de 32 ans exerçant à l’APC d’Alger-Centre. Ce denier faisait aux citoyens des promesses d’attribution de logement moyennant la somme de 80.000 dinars pour chaque dossier introduit au niveau de la commission chargée du logement social, dans le cadre de la formule dite participative.  Agent de sécurité LEQUEL finira par avouer son escroquerie. Mais dans la foulée, il dénoncera aussi des fonctionnaires et des élus de l’APC d’Alger-Centre qui sont au nombre de huit personnes impliqués dans ce scandale de trop.
Riad Dimanche 23 Septembre 2012
http://www.reflexiondz.net


Nombre de lectures: 1455 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>