DzActiviste.info Publié le mer 19 Juin 2013

Sellal sommé de ne plus s’exprimer.

Partager

 
Il a en trop fait. Il a battu le record des grosses bêtises, débitées en moins de temps qu’il faut pour tenter de comprendre ce qu’elles voulaient dire. Il amassait les impairs, les maladresses, les contre-vérités criardes. Jusqu’à faire croire à beaucoup de gens qu’il faisait exprès. Parce qu’on ne peut pas être aussi hallucinant, à un tel niveau de responsabilité. Quoique ! L’incompétence chez les commis de l’Etat, qui s’occupent de ravaler les façades du régime, est la chose la plus partagée chez ces gens.

Mais depuis quelques jours, et notamment depuis son retour de France, après sa visite à Bouteflika, où il a donné libre cours à ses plus ahurissantes sorties, il se tient étrangement coi. En dehors des discours techniques, préalablement écrits pour lui, il ne dit plus un mot, et fuit les journalistes comme la peste.
Il a visiblement été invité, par qui de droit, à mettre un bémol à ses habituels épanchements, et à sa manie, qu’il est le seul à croire sympathique, de vouloir parler comme le bon peuple. Il est bien le seul, en effet, à ne pas savoir qu’il était devenu la risée des chaumières, où on se gausse de ses marmitta, batata et autres guelleb eddiminou.
Il était temps qu’il se taise un peu. Ce n’est vraiment pas une mauvaise chose, que ce salutaire silence. Nos pauvres oreilles vont pouvoir souffler, un tant soit peu.

DB


Nombre de lectures: 416 Views
Embed This