DzActiviste.info Publié le dim 9 Juin 2013

Sétif Algérie – Cotonou Benin par Autobus !

Partager

Qu’est ce que j’en ai à foutre, mais alors la, vraiment rien à foutre de l’équipe nationale du football qui va jouer ce soir un match zaama important contre le Bénin pour des machins d’éliminatoires de mes deux

bon alors, pourquoi donc en parler et consacrer de surcroit un billet quand l’actualité déborde de sujets autrement plus conséquents que ces enfantillanges footbalistiques qui commencent vraiment à me taper sur le système ?

tout simplement, à la lecture du quotidien El watan de ce jour, je suis tombé sur un banal entrefilet quelque peu insolite, mais qui j’en suis plus que certain passera aux oubliettes le lendemain matin, et que ce sétifien n’impressionnera personne !

qui de nos jours se désintéresse du résultat d’un match de foot et se focalise sur une info annexe comme celle concernant cet aventurier sétifien fan de foot qui n’a en en réalité rien fait de bien spécial à part se débrouiller comme il pouvait pour aller « soutenir » à Cotonou l’équipe de foot d’Algérie, quand la norme de nos jours est naturellement de prendre l’avion et passer ainsi comme un monsieur Normal ?

moi perso, si je devais donner des médailles de mérite, ce brave Monsieur serait sans doute dans la liste prioritaire, non pas pour son « patriotisme » ridicule de soutenir les verts à la noix, mais pour avoir donné l’espoir, que c’était encore possible, qu’on peux aller d’Alger à Cotonou, arriver à destination en entier et saint et sauf ( c’est pas rien hein !! ) et surtout ne pas avoir raté son rendez vous pour le Jour J !

Vous ne voyez pas ce que je veux dire ? essayez de donner rendez vous à quelqu’un habitant ya sidi dans un coin comme Bordj Badji Mokhtar ( vous savez ou ça se trouve au moins ? ) et promettez lui une journée précise, et vous verrez !

pourtant, pour aller à BBM, vous n’aurez besoin ni de visa, ni traverser de frontières, ni échanger d’argent étranger, c’est chez nous, enfin pour l’instant, avant qu’Al Qaida ou je ne sais qui encore pourra nous interdire un jour l’accès ( bécause les ressources et non pas une question de religion comme on le fait croire pour le Mali, etc )

si j’étais à la place de ce journaliste, j’aurais pris soin de donner une vraie interview à ce jeune homme, bien qu’il soit accompagné de deux sahraouis du sud algérien ( ça aide c’est meme je crois indispensable ) son parcours à lui est plus que symbolique, c’est l’inverse d’une Harga pour Lampédouza italienne ou autres rives européennes qui ne sont en réalité que des mirages, au mieux des cimetières sinon l’enfer assuré d’un réfugié indésirable

donner l’exemple qu’on peux aller à Cotonou par route, par autobus, c’est de nouveau l’espoir qu’on peux (se)reconstruire notre continent Africain injustement dédaigné, des pays avec des frontières sures et reconnues, faites pour se faire traverser paisiblement, avec une économie normale et saine, avec des voyages riches, dignes et enrichissants, des rencontres, des affaires, la Vie quoi ! et dans ce cas, on dira définitivement Merde pour le FOOT.


Nombre de lectures: 348 Views
Embed This