DzActiviste.info Publié le lun 27 Mai 2013

Si L’injustice Est. Evitons de donner un coup de pouce à la misère.

Partager

InjusticeOn n’en parlait pas des misères. Tout était caché. On avait parlait de sacrifices afin de « bâtir » le pays. C’était l’époque du « socialisme spécifique ». Il y avait certes des acquis. De la corruption aussi. Puis l’accaparement des ressources du pays dont ils en ont fait un bien familial. L’étalage des richesses de façon ostentatoire ; le peuple tenu de main de fer dans les peurs

. On en parle maintenant, beaucoup depuis tant d’années et l’on écrit à ce sujet. Depuis que la peur commençait à s’en aller. Pas encore à changer complètement de camp. Pour le bien du pays, pour le bien de tous au moment de recompositions géopolitiques, pourquoi ne pas en faire des richesses d’ici , un partage égalitaire, aider ceux qui triment ;que soulageront je l’espère la lecture des quelques lignes qui suivent….

Le pauvre se plaint
À ses frères :
:
« Je n’ai rien, ni travail,
Ni logis, ni ami du Sérail
Ni tous mes esprits

Je me sens Mort
Toujours dans les torts
Ligoté, violenté, opprimé

Si je travaille
C’est pour trimer
Jamais avec mes
Amis, m’éclater, frimer

Si je gagne des miettes
C’est pour toutes mes lettres
Les Supplier :

Demander les raisons
De bosser plus de dix mois
Pour avoir le salaire d’un
Haut placé ou d’un député ?

Pour leur demander
Si je dois attendre
Toute ma misérable vie
Et dépenser mes économies
Pour dénicher pour mes enfants
Un nid ?…

Depuis le départ des colons
On ne voit rien arriver à l’horizon
Et si l’on mange mieux Que
Les petits pauvres somaliens
« L’indépendance » a fait Eclater
Tout le pays et nos liens.

Il ne fait plus bon De
Vivre ici et l’on a vu l’exil
De l’élite vraie du pays.
Je n’en peux plus De
Traîner dans les tripots
A chercher à m’offrir des pots

Je n’en peux plus De
Louer mes mains
Oh ! Combien mon gagne-pain
Est harassant :
A Décharger les camions des nantis.

Je n’en peux plus, à l’hôpital
Toujours veiller la nuit
Pour un salaire fatal :
Mes enfants des yeux
Mendier les bouts de pain… »

Le sage :
« Pourquoi chercher l’eau de vie
Boire jusqu’à s’affaler ?
Pourquoi fumer, à s’empester… ?
N’est il point plus sage la quête
Du bonheur
Afin de s’en sortir ?
Ne faut il point Se garder sain
Résister encore Afin de se faire
Entendre…De ceux encore
Sans cesse qui accaparent ? »

Pour leur salut et le notre
Et celui de tous S’Unir
Pour bâtir le pays !

De Boghni le 27/05/2013
Amokrane Nourdine


Nombre de lectures: 466 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>