DzActiviste.info Publié le lun 25 Mar 2013

SONATRACH À HASSI R’MEL. Les travailleurs veulent aller vers un syndicat autonome

Partager

El Watan, 24 mars 2013

sonatrachTout porte à croire que les travailleurs de Sonatrach/DP de Hassi R’mel penchent vers la mise en place d’un syndicat autonome.

En effet, lors de leur rassemblement, jeudi soir à la base de vie Stone, les membres de la section syndicale UGTA ont brillé par leur absence. Si les assemblées générales se tenaient habituellement dans la flamboyante salle de cinéma, cette fois, le rassemblement a eu lieu à l’air libre, au niveau du hall et sans les moyens sophistiqués que Sonatrach accordait, autrefois, à l’UGTA. Lors de leur intervention, les animateurs du meeting ont déclaré agir en leur nom personnel en respectant «la volonté des travailleurs à adhérer à un syndicat de leur choix».
Quoique dans l’immédiat, les présents ont élu les délégués des travailleurs, tels sont les quelques indices avant-coureurs prédisant leur volonté d’aller vers un syndicat autonome des pétroliers.

Les animateurs n’y sont pas allés de main morte pour descendre en flammes la section syndicale UGTA et dénoncer son «immobilisme complice» de concert avec l’administration qui continue à afficher «son autisme à l’origine du statu quo ambiant». Beaucoup parmi les présents ont dénoncé les intimidations, obstacles et embûches de l’administration en direction des travailleurs qui «ne cessent de s’organiser pacifiquement pour revendiquer leurs droits légitimes». Dépité, un travailleur a souligné que «pendant que les syndicats autonomes accompagnent et structurent le mouvement social dans les secteurs où ils sont implantés, l’UGTA installe des groupes de pseudo-syndicalistes pour protéger les privilégiés de la rente et du système qui les engraisse».

Avant de se disperser dans le calme, neuf délégués ont été élus pour préparer un «plan d’action» dès le lendemain (vendredi). Une sorte de feuille de route à soumettre aux travailleurs avant de finaliser la plateforme de revendications, tout en maintenant ouverte la liste de leurs réclamations. Les travailleurs comptent se consacrer d’ores et déjà sur la régularisation de l’IEP depuis 2009, une composante du salaire intégrée illégalement dans le salaire de base sous forme d’IAG ; les cas des travailleurs faisant fonction ; la semaine de cinq jours de travail pour les agents non soumis à la relève et l’augmentation de 15 jours du congé annuel. Le site de Hassi R’mel étant classé, par décret exécutif de 2005, zone à risques majeurs et considérant les événements regrettables et condamnables de Tiguentourine, l’octroi d’une prime de risque aux travailleurs devient un droit, selon les travailleurs approchés par El Watan.

Taleb Badreddine


Nombre de lectures: 3804 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>