DzActiviste.info Publié le dim 27 Jan 2013

[Sport] Vahid : «Certains se sont pris pour ce qu’ils ne sont pas»

Partager

Clipboard20C’est un Vahid Halilhodzic dépité qui s’est présenté à la conférence de presse d’après-match hier. Le Bosnien a tout simplement dit qu’il ressentait une très grosse honte après cette élimination. Le coach des Verts se pose beaucoup de questions, en affirmant qu’il fera le point après avoir analysé tout ce qu’il a pu voir lors de ces deux premières rencontres. «L’Algérie ne possède pas encore un joueur comme Adebayor» «Avec 3 ou 4 nouveaux joueurs, cette équipe sera encore meilleure»

– Un commentaire sur la défaite et l’élimination de ce soir ?

– Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise après cette élimination et cette défaite, mis à part ce sentiment de honte. Franchement c’est la grosse honte ce soir.

– Il y a cette élimination mais aussi zéro but en deux matchs, ne regrettez-vous pas certains choix, comme faire appel à des joueurs d’expérience comme Djebbour ou Ziani ?

– Après chaque désastre comme celui de ce soir, ce sont toujours les joueurs qui ne sont pas là qui sont meilleurs que ceux qui sont ici. Djebbour a joué pendant six ans avec la sélection, il n’a jamais marqué un seul but dans des matchs à l’extérieur d’Alger. L’équipe qui a joué ce soir est la même qui s’est qualifiée avec brio pour cette Coupe d’Afrique des nations. Qu’est-ce qui s’est passé ce soir, franchement je n’ai rien compris. On s’est vu très beau et beaucoup ont créé une image d’une équipe qui va remporter la Coupe d’Afrique des nations, mais je vous ai toujours dit que si on allait être éliminés ça ne serait pas une surprise. J’ai toujours dit que cette équipe a de l’avenir, mais c’est loin d’être une grande équipe et ce soir on s’est bien cassé la gueule…

– Comme face à la Tunisie ce manque d’efficacité…

– C’est nous qui avons fait le jeu durant tout le match, ils ont dépassé la ligne médiane deux fois, et il y a eu deux buts. Penalty pas penalty, on peut pleurer, mais là en ce moment même je ressens une honte énorme et je ne comprends plus rien dans le football. C’est difficile de faire une analyse, mais des fois c’est bien aussi de faire son mea culpa. Mais je le précise encore une fois, certains se sont vus très beaux en jouant un football qui ne leur appartient pas et tout de suite on a reçu cette gifle. Cette inefficacité est ce que je vais accuser quelqu’un, non je ne suis pas de ce genre. Avoir autant de possibilités de marquer, dans le haut niveau comme la CAN, il faut faire mieux que ce qu’on a fait ce soir…

– La pression peut-être ?

– Est-ce qu’il y a trop de pression je ne sais pas là aussi. Il y a des gars qui se sont un peu pris pour ce qu’ils ne sont pas alors que d’autres ont continué à travailler avec modestie mais malheureusement l’Algérie ne possède pas encore de joueurs qui peuvent faire la différence comme l’a fait Adebayor ce soir sur la seule action qui lui a été présentée. Ça ce sont les grands joueurs et nous sommes encore loin de ça, mais cette équipe avec trois ou quatre nouveaux joueurs, peut espérer beaucoup mieux lors de la prochaine CAN. Aujourd’hui je ressens une profonde tristesse et une grosse honte et j’assume parfaitement tous mes choix et je n’accuserais personne, mais on va bien réfléchir pour l’avenir du football algérien sans Vahid ou avec Vahid. Ne vous inquiétez pas pour moi, j’ai beaucoup d’attachement pour cette équipe et ses joueurs et c’est pour cela que je suis le seul sur le banc des accusés.

– C’est quoi votre avenir à la tête de cette sélection algérienne ?

– J’estime que c’est le plus petit des problèmes mon avenir à la tête de la sélection. On verra tout ça très prochainement. Mais ce qui urge maintenant, c’est d’analyser le fait de jouer comme ça sans pouvoir marquer, ça sera ma priorité pour le moment.

– Avez-vous eu l’impression comme nous qu’on pouvait rester des heures à attaquer sans pouvoir marquer ?

– Franchement, à un moment donné, j’ai eu ce sentiment, je ne vous le cache pas. Autant de tirs, de malchance, d’occasions ratées, pour les penalties, je ne sais pas si y en a eu ou pas, mais les joueurs sont très énervés par rapport à l’arbitrage de ce soir, car ils estiment qu’il y a eu deux penalties flagrants qui n’ont pas été sifflés.

– Mais ce fut une domination stérile ?

– Autant de domination et d’occasions pour marquer, mais en fin de compte perdre, ça veut dire qu’on n’a pas encore le niveau pour gagner des matchs comme ça. Sur une occasion, c’est même un de nos joueurs qui met le ballon dehors, alors que c’est son coéquipier qui a tiré. Vous savez dans le football, il y a des choses bizarres, car c’est la première fois dans ma vie que je perds deux matchs consécutifs. La défaite est, certes, difficile à digérer et à accepter, mais on doit trouver les raisons qui nous ont empêchés de marquer. J’ai vu une certaine panique chez quelques joueurs et même un manque de confiance. Tout ça, c’est le manque d’expérience qui ne s’achète pas. A présent, on l’a vécu. On est tous abattus, mais ce n’est pas une excuse.

– D’après vous, cette inefficacité, c’est vraiment de la malchance ?

– Vous savez, j’étais aussi un attaquant. Certes, il y a de la malchance, mais sur deux matchs, ça fait un peu trop. Les joueurs, qui ont été alignés ce soir ont été très efficaces pendant les qualifications, c’est d’ailleurs grâce à eux que l’Algérie a arraché sa qualification pour cette CAN. Ils ont marqué autant de buts que certains pendant des années. Mais ce soir, j’ai pu voir ce manque d’expérience. Il y a eu un manque de lucidité, et ces garçons vont certainement beaucoup apprendre avec cet échec. Je suis déçu pour eux, mais notre jeu était stérile, car dominer sans marquer, c’est ce que je veux analyser et comprendre. Aujourd’hui, c’est le désastre total et je suis vraiment navré, car on ne mérite pas ça.

– Avec la réaction négative des supporters algériens ce soir, voulez-vous vraiment continuer votre mission à la tête des Verts ?

– Je sais très bien comment ça se passe dans le métier d’entraîneur, hier, j’étais très apprécié par tout le monde, mais je comprends qu’ils soient mécontents ce soir. Ils ont fait 10 000 km pour venir soutenir l’équipe et quand ils voient ça, c’est normal qu’ils soient déçus. C’est ce que je n’arrêtais pas de dire, cette équipe est montée très haut dans l’opinion publique, et vous avez pu voir finalement que ce groupe a encore des faiblesses. Vous savez, les résultats de ces deux matchs auraient pu être complètement différents avec de la réussite. Donc, il faut arrêter de dire que nous avons les meilleurs joueurs, car ce soir, vous avez bien vu les grands joueurs qui peuvent être décisifs sur une action de jeu…

– Des regrets ?

– Peut-être que j’étais très gourmand en me disant est-ce que cette équipe est capable de jouer le football vers l’avant ou peut-être serait-il mieux de mettre 9 défenseurs et un attaquant, peut-être que le résultat aurait été de 0 partout. Mais moi, je veux préparer cette équipe à jouer un football un peu plus risqué vers l’avant. Donc, si les Algériens sont en colère et déçus, c’est tout à fait normal, il faut l’accepter.

A. H. A. Publié le : 27 / 01 / 2013
competition.dz


Nombre de lectures: 990 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>