DzActiviste.info Publié le mar 19 Mar 2013

Takerboust. arrestations arbitraires: Déclaration de soutien

Partager

le_mid_dit_2&art2&2011-06-06img1Notre pays sombre dans le chaos et l’incertitude sous l’insoutenable poids de la gestion anti- démocratique des institutions de l’état, des affaires publiques et d’entretien à dessein de la misère sociale et intellectuelle de la population.

L’Algérie du « Baril » courtisée pour ses richesses naturelles au niveau international est toujours en queue des pays de la région en matière de développement économique et technologique.

Au lieu de tendre la main à une population qui a tout donné pour espérer un minimum de paix et de prospérité et construire un état de droit garantissant les libertés citoyennes, le pouvoir a instauré, ce qui est de sa nature, le règne de l’enfermement, de l’oppression et de la répression de toutes les forces vives de la société. L’expression publique de quelque nature qu’elle soit n’est pas tolérée si elle n’est pas cautionnée ou dictée par les pouvoirs publics. L’occupation des places publiques et le blocage des routes nationales sont devenus les seules alternatives laissées aux populations pour se faire entendre face à la fermeture de toutes les portes de dialogue et à l’incapacité des collectivités locales à répondre à leurs besoins.

Cette fois-ci, ce sont les jeunes de notre village qui sont en mandat de dépôt .Ils croupissent en prison depuis trois mois. Ils sont illégalement en détention. Ils n’ont pas commis de crime. Ils ont juste demandé la TRANSPARENCE et ils ont revendiqué tout simplement une COMMISSION D’ENQUETE pour faire la lumière sur la manière avec laquelle a été gérée la commune d’Aghbalou. Mais malheureusement, leurs doléances n’ont pas été prises en considération par les responsables et à tous les niveaux de responsabilité. Les jeunes arrêtés ont exprimés leurs refus de la mauvaise gestion des affaires de la commune tout en faisant preuve de civisme et de citoyenneté.

Les jeunes de notre village sont livrés à eux même et abandonnés vue l’inexistence de lieux de loisirs et le taux de chômage très alarmant. Sachons bien que Takerboust qui est une région montagneuse et isolée vit le marasme social depuis des années et des années.

Face à de telles actions entreprises pas les pouvoirs publics qui démontrent une fois de plus la nature du système et sa détermination à écraser les citoyens en général et les jeunes en particulier, nous ,les citoyens du village TAKERBOUST, condamnons fermement et énergiquement ces gestes répressifs à l’encontre de la jeunesse qui continue à se battre contre la négation.

Nous considérons également que ces arrestations sont destinées à étouffer toute initiative de la société civile à s’organiser et d’agir d’elle-même et à intimider les acteurs politiques comme elles servent à rappeler que le pouvoir contrôle tout.

Nous demandons à l’opinion nationale et internationale de prendre acte et de dénoncer ces comportements dictatoriaux.

Les citoyens du village soutiennent ces jeunes innocents et les assurent de leur engagement à leurs cotés dans le combat pour la justice sociale et la promotion des droits humains et exigent à la même occasion leur libération immédiate et inconditionnelle.

Nous appelons solennellement tous les citoyens à venir massivement rejoindre le sit-in qui aura lieu le mardi 19/03/2013 devant la cour de justice de Bouira à 9h.

Ensemble pour libérer nos jeunes innocents

https://www.facebook.com/groups/132991426776838/permalink/439968589412452/

———————————

Bouira : Des villageois de Takerboust manifestent devant le tribunal

le 19.03.13 | 11h59

De nombreux citoyens, pour la plupart des jeunes de la localité de Takerboust relevant de la commune d’Aghbalou, à 60km au nord-est de Bouira, ont tenu ce mardi 19 mars, un sit-in de protestation devant le siège du tribunal de Bouira pour exiger la libération des dix détenus depuis trois mois, a –t-on constaté sur place.

La manifestation visait également à protester contre la lenteur des procédures judiciaires sachant qu’aucun procès n’a eu lieu pour le jugement de ces détenus. Ces derniers avaient été Interpellés par les services de sécurité et conduits au juge d’instruction qui les a placés sous mandat de dépôt. Ils avaient empêché pour rappel la tenue de l’opération de vote du dernier scrutin local du 28 novembre de l’année écoulée.

Les dix jeunes incarcérés dont des étudiants séjournent à la prison de Bouira, sans pour autant les faire bénéficier d’un procès, alors que la loi stipule que la durée d’un détenu placé sous mandat de dépôt ne pouvait pas passé les 45 jours.

Le sit in est organisé par le comité du village qui ne cesse également d’exiger une commission d’enquête sur la gestion précédente des affaires de leur commune.

Les manifestants ont brandi des pancartes et autres banderoles sur lesquelles on peut lire : «libérez les innocents. Jugez les vampires de notre APC ».

Demouche Nacer, membre du comité de soutien aux détenus dira : «nous exigeons la libération sans condition de nos enfants. Ils ont rien fait. Cela fait presque trois mois qu’ils sont en prison sans qu’un procès soit programmé ».

Amar Fedjkhi
EL Watan 19/03/2013


Nombre de lectures: 1613 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>