DzActiviste.info Publié le sam 4 Juil 2015

Terrorisme, manipulations et mensonges d’État.

Partager

Said Radjef

8d6808a0b1e8eb623039415923252f3e_LY a t-il des organisations terroristes en Algérie? Chaque soir, au journal de vingt heures, la tv algérienne nous annonce à travers des communiqués laconiques, à la manière de la Pravda, l’arrestation de groupes criminels issus d’organisations terroristes ou de l’immigration clandestine, alors que la presse nous apprend chaque jour le démantèlement de réseaux de soutiens à Daech et l’élimination de terroristes résiduels… Il est à se demander si Daesch, Al Qaeda, l’EI et d’autres organisations terroristes transnationales n’ont pas fait de notre pays leur niche, leur base arrière… Cependant, selon de nombreux témoignages recueillis auprès de sources généralement bien informées, le terrorisme a cessé d’exister en Algérie. »Le terroriste est devenu un produit exotique très rare, on est prêt a débourser un argent fou pour rencontrer un terroriste », ironise un officier…

Il ne s’agit pas ici de charger ou de calomnier notre armée, mais posons nous cette question: pourquoi cette compagne assourdissante sur la présence de groupes terroristes sur le sol algérien? Pourquoi ces mises en scène sur une prétendue menace terroriste qui conforte les thèses des multinationales qui ont bradé jusqu’ici de nombreux pays de leurs souverainetés? A la vérité, il ne faut pas avoir peur de le dire, notre armée refuse de rejoindre la caserne, de restituer l’État à la nation. Elle monte des opérations en imbibant le peuple de peur, de résignation, de soumission, d’insécurité de sorte à ce qu’il court tout le temps après la protection de l’armée…

Mais notre armée qui n’est ni professionnelle ni moderne, peut-elle être forte lorsque le peuple ne peut plus exercer sa citoyenneté, sa souveraineté, peut-elle être forte lorsqu’elle refuse de se conformer aux missions que lui confère la loi fondamentale du pays, lorsqu’elle refuse obstinément de s’inspirer des modèles turc, brésilien, indien, portugais… lorsque les partis politiques et les élites n’ont plus aucun rôle à jouer? Un peuple soumis, résigné, rongé par la peur et la lâcheté ne peut pas produire une armée forte et des officiers conscients de leurs responsabilités militaires, de leur mission historique.


Nombre de lectures: 2957 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Displaying 2 Comments
Participer à la discussion
  1. jamel dit :

    il faut entretenir la psychose,la nourrir et la bichonner pour nourrir le doute des occidentaux et les brebis nationales.saha aidoukoum.

  2. Choi dit :

    Coluche avait tout compris, mais en Franc-tireur il a fini par se brfbler les ailes, dans un monde pilote9 par le cf4te9 ocubsr si l’on peut dire, la lumie8re ne fait pas bon me9nage, il e9tait devenu geanant , avec le recul cela n’e9tait pas fore7e9ment ne9cessaire de l’e9liminer on a perdu un eatre humain brillant, authentique , comme l’est Dieudonne9, c’est pour e7a qu’on le fait autant chier d’ailleurs parce que ce genre d’eatre ne se couche pas , ils ont une inte9grite9 et la respecte meame si cela leur cofbte beaucoup, parfois leur vie, comme pour Coluche, mais les temps que nous vivons sont des temps terminaux qu’on l’accepte ou pas, seuls les imbe9ciles croient encore que l’eatre humain repre9sente une sorte d’exception , l’histoire est remplie de ce genre d’exceptions, cela n’a pas empeache9 que chacune d’elle rejoigne le muse9e des espe8ces disparues..

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>