DzActiviste.info Publié le jeu 27 Sep 2012

Terry Jones: "J’ai participé à la promotion de "L’Innocence des musulmans", c’est tout"

Partager
                                                                            

Ria Novosti
Mercredi 26 Septembre 2012


Le pasteur américain Terry Jones est connu pour avoir inventé la « Journée de l’autodafé du Coran », qu’il voulait faire coïncider avec l’anniversaire des attentats du 11 septembre 2001. Aujourd’hui, Jones est à nouveau sous le feu des projecteurs: on le soupçonne d’avoir réalisé le film « Innocence des musulmans », qui a provoqué des vagues de manifestations dans le monde islamique. Les autorités égyptiennes ont délivré un mandat d’arrêt contre le pasteur et il a été interdit de séjour en Allemagne, où il a été invité par l’extrême-droite. Terry Jones a accepté d’accorder une interview au quotidien russe Izvestia pour parler du lien entre lui et le film « Innocence des musulmans ».


Terry, mettons d’abord les points sur les i: qu’est-ce que vous avez à voir avec le tournage du film « Innocence des musulmans », qui a déjà provoqué des morts et des émeutes à travers le monde?

J’ai été en contact avec l’équipe de tournage il y a environ cinq semaines. J’ai parlé avec le réalisateur de « L’Innocence des musulmans ». Il m’a contacté en passant par un ami commun, un chrétien copte. J’ai beaucoup d’amis parmi les coptes : beaucoup ont fui le gouvernement islamique en Egypte – et les chrétiens d’autres pays islamiques ont également trouvé refuge en Occident. Le réalisateur demandait de l’aide pour promouvoir son film et la seule chose que j’aie à voir avec lui, c’est la mise en ligne des vidéos sur quelques sites.

Vous vivez aux Etats-Unis, où les musulmans sont très peu nombreux. Pourquoi, dans cette situation, lancez-vous une « Croisade » contre l’islam – s’agit-il d’une aversion personnelle pour cette religion?

En effet, les musulmans ne sont pas nombreux aux Etats-Unis. Je pense qu’ils sont environ 9 millions. C’est très peu par rapport à l’ensemble de la population. Mais j’ai vécu en Europe pendant 30 ans et j’y ai beaucoup voyagé. Je ne suis pas arrivé jusqu’en Russie mais j’ai été en Europe de l’Est. J’ai également visité l’Egypte et d’autres pays d’Afrique. J’ai été témoin de l’essor de l’islam et quand je suis revenu aux Etats-Unis, je me suis rendu compte qu’on n’assistait pas à l’essor de l’islam à proprement parler mais à l’essor de l’islam radical dans le monde. Je pense que ce problème est déjà très grave en Occident mais le président Obama préfère l’ignorer.

Vous critiquez souvent le président américain. Pourquoi?

Je pense qu’il est lui-même musulman. Ses liens avec l’islam sont très forts. Rappelons que son père était musulman – et son père adoptif également. En entrant à l’école, il s’est identifié comme musulman de confession. Pour cette raison, il ne remarque pas l’immense danger que représente l’islam radical pour le monde, dont les fondements vont à l’encontre de notre valeur fondamentale – la liberté.

Vous voudriez interdire l’islam aux Etats-Unis? Et la liberté d’expression alors?

Non. Mais je voudrais transmettre aux musulmans mon message: si vous voulez vivre dans notre pays et professer votre religion – très bien. Le premier amendement offre le droit de culte. Le ramadan et la prière ne posent aucun problème. Le problème, ce sont les éléments radicaux. Ceux qui veulent nuire aux institutions nationales des Etats-Unis. Nous ne voulons pas qu’on porte atteinte à nos droits constitutionnels.

Vous avez présenté votre candidature à l’élection présidentielle. Pensez-vous avoir des chances de réussir ? Etant donné le niveau élevé de tolérance de la société américaine, les chances sont faibles…

Je ne dirais pas que je compte gagner ou au moins approcher les résultats du vainqueur.
En fin de compte, je serai sur la liste des candidats dans peu de bureaux votes – aux Etats-Unis, les candidats à la Présidentielle se présentent dans chaque Etat, à part, et beaucoup de candidats indépendants ne sont inscrits sur les bulletins que d’un ou deux Etats, contrairement aux candidats républicain et démocrate. Mais je voudrais attirer l’attention des gens sur l’état dans lequel se trouvent les Etats-Unis aujourd’hui. J’ai déjà dit que j’avais passé 30 ans en Europe. Quand je suis rentré, j’ai été terrifié par l’état moral, spirituel et économique du pays et les hommes politiques qui le dirigent aujourd’hui ne font que jouer à la politique. Ils disent ce que la population veut entendre, en taisant sciemment que le pays est en faillite depuis longtemps. On dépense 3 milliards de dollars chaque jour, bien qu’on ne puisse pas se le permettre. Et si on ne prend pas des mesures de toute urgence, on dégringolera jusqu’à la récession, l’effondrement.

A travers le monde, beaucoup de gens veulent votre mort et brûlent d’envie de se venger pour votre attitude envers l’islam.

Cela inquiète ma famille. Je ne dirais pas que nous avons peur mais nous sommes inquiets. Nous avons reçu plusieurs centaines de milliers de menaces de mort pour moi et mes proches. Ma tête a été mise à prix pour 2,4 millions de dollars. Et à chaque fois que j’organise une nouvelle action – journée internationale de l’autodafé du Coran, journée du jugement du prophète Mahomet et aujourd’hui après la publication de ce film sur mes sites – on reçoit 3 000 promesses de meurtre par jour. Oui, je suis inquiet. Mais je suis armé en permanence, et les gens autour de moi sont armés également. Nous n’avons pas l’intention de reculer ou de nous cacher.

Ria Novosti


Nombre de lectures: 214 Views
Embed This