DzActiviste.info Publié le ven 12 Juil 2013

Trabendo chirurgical. Jusqu’à quand?

Partager

 

medecineIn page facebook Hocine Mahdi

Question au professeur en médecine et ministre de la santé Ziari et aux avocats amis qui veulent bien nous éclairer….
Un hôpital public en Algérie.
Un malade est hospitalisé. Il devait subir une intervention chirurgicale.
Le chirurgien le laisse en liste d’attente. Et un jour il fera cette proposition à la fille du malade qui le relançait.
– Je comprends votre impatience. Je veux bien opérer votre père mais dans une clinique privée.
– Mais nous n’avons pas d’argent.
Le malade a été renvoyé chez lui en attendant que la famille puisse rassembler la somme demandée par le chirurgien.
Un jour c’est le chirurgien qui aura le toupet de téléphoner à la fille du malade :
– Bonjour mademoiselle, quand allez-vous me ramener votre père pour l’opération ?
– Si vous désirez opérer mon père il est enterré au cimetière central de la ville.
C’est une histoire vraie.
La fille est une ouvrière qui travaille au noir et pour un salaire de misère dans un atelier clandestin de textile.
Précisons que dans plusieurs hôpitaux de l’Etat des chirurgiens fonctionnaires malhonnêtes font souffrir leurs malades pour les forcer de s’adresser à une clinique privée où ils opèrent au marché noir, comme de vulgaires trabendistes.
——-
Hocine MAHDI
——– Le 12 Juillet 2013


Nombre de lectures: 302 Views
Embed This