DzActiviste.info Publié le lun 11 Mar 2013

Tunisie. Hommage au cyberdissident Zouhair Yahyaoui

Partager

zouhair-yahyaoui-209x300Les amis du cyberdissident Zouhair Yahyaoui, disparu le 13 mars 2005, lui rendent hommage ce mardi 12 mars à la Maison de Culture Ibn Rachiq, à Tunis. Des toiles et des articles d’Ettounsi seront exposés à partir de 10h du matin. Les témoignages et les intermèdes musicaux commenceront à 18h.

Rappelons que Zouhair Yahyaoui est considéré comme le premier martyr de la liberté d’expression.

Economiste de formation, il s’est fait connaitre par ses écrits vitriolés, rédigés sous le pseudonyme d’Ettounsi (« Le Tunisien » en arabe) sur le journal en ligne Tunezine, le plus souvent en dialecte, et dénonçant la censure et le non-respect des droits de l’homme par le régime de Zine el-Abidine Ben Ali. Il diffuse notamment la lettre ouverte que le juge Mokhtar Yahyaoui, son oncle, adresse au président pour dénoncer l’absence d’indépendance du pouvoir judiciaire.

Il est arrêté le 4 juin 2002, aux environs de 19 h, par six policiers en civil dans le cybercafé de Ben Arous où il travaille et gère son site. Condamné le 10 juillet par la quatrième chambre de la Cour d’appel de Tunis à une peine de deux ans de prison pour « propagation de fausses nouvelles dans le but de faire croire à un attentat contre les personnes et contre les biens » et «vol par utilisation frauduleuse de moyens de communication », le procès ne semble pas remplir les conditions d’un procès équitable

Il passe un an et demi à la prison de Borj El Amri où il subit torture et humiliations et entreprend des grèves de la faim pour protester contre sa détention. Privé de courrier, de lecture, de colis de nourriture et même de son journal intime, il souffre d’abcès dentaires mais ne peut consulter un dentiste qu’après des mois de souffrance. Il bénéficie d’une libération conditionnelle, le 18 novembre 2003, grâce à des pressions internationales.

Honoré le 19 juin 2003 du premier prix Cyberliberté de Reporters sans frontières – Globenet, il meurt à l’âge de 37 ans d’une crise cardiaque, le 13 mars 2005, à l’hôpital Habib-Thameur de Tunis.

Après le 14 janvier 2011, le jour anniversaire de son décès est déclaré journée nationale pour la cyberliberté.

In http://astrolabetv.com/fr/hommage-a-zouhair-yahyaoui/
11 03 2013


Nombre de lectures: 562 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>