DzActiviste.info Publié le sam 23 Août 2014

Un ancien criminel de la guerre d’Algérie s’en va sans payer de ses crimes

Partager

98287861A . BenBrik

Pierre La gaillarde, un sinistre raciste criminel pied noir d’Algérie, est décédé dimanche dernier en France à l’âge de 83 ans.

Ce sinistre personnage, né le 15 mai 1931 à Courbevoie (France) est un criminel plus dangereux que le colonel Bigeard. De formation avocat il rejoint Alger où il s’installera à Blida. Ancien para de Massu 3è REP, devient le principal instigateur d’insurrections à Alger. Il a participé au complot du 13 mai 1958 qui a provoqué la chute du de la IVe  République, ainsi que l’oppression des algériens en janvier 1960, dont il a été arrêté, mais vite libéré où il fonde avec le sinistre Jacques Susini l’organisation terroriste franco-israélienne OAS. Il participa personnellement aux massacres des Algériens et la pose des bombes plastics dans plusieurs points de la ville d’Alger notamment à la Casbah. Ce sinistre criminel était l’ami de celui qui devient plus tard l’ennemi public N° 1 des français, Jacques Mesrine, tous deux avaient exécutés sans sommation les algériens. Condamné par contumace, il s’enfuit à l’Espagne, où il bénéficiera de la grâce présidentielle par De Gaulle en 1968.

La Gaillarde entre en France où il participera à partir de 1970, à la pose des bombes dans les représentations algériennes en France et à l’assassinat de paisibles travailleurs immigrés algériens Il n’a jamais été inquiété.

Décédé dimanche dernier, il part sans payer de ses crimes de guerre et contre l’humanité perpétrés en Algérie contre des musulmans et des Chrétiens.


Nombre de lectures: 489 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>