DzActiviste.info Publié le mer 3 Juil 2013

Un Ancien Du MALG Poursuit En Justice Un Ancien Ministre

Partager

Deux Poids Lourds Devant Le Tribunal

Refléxion

benachenhou_996817676L’ancien ministre des finances, M. Abdellatif Benachenhou, est depuis juillet 2010 poursuivi en justice, suite à une plainte déposée à son encontre au niveau de la chambre administrative près le tribunal de Tlemcen par Mr Taleb Saïd, ancien membre du MALG (Ministère de l’Armement et des Liaisons Générales), qui lui reproche le non respect de la distance légale entre son habitation et l’immeuble, en construction, appartenant à l’ancien ministre à Birouana dans la wilaya de Tlemcen. Cette affaire qui traine toujours en justice ne semble pas avoir d’issue dans les jours qui viennent du fait que monsieur le ministre ne veut plus perdre ses affaires en satisfaisant la demande du grand père qui à son âge avancé, ne pourra peut-être pas prendre la joie de respirer de l’air frais de nouveau vu la lenteur que prennent les procédures judiciaires.

M. Taleb Saïd accuse l’ex ministre d’enfreindre les lois de l’urbanisme ! Devant cet état de fait Mr Taleb Saïd a adressé une dizaine de requêtes à son excellence le président de la République, ainsi qu’au ministre de la justice, garde des sceaux pour les implorer à prendre en charge sa doléance. A première vue, cette affaire semble être un ordinaire litige entre deux voisins, mais en tenant compte que l’un des adversaires est un ancien ministre, l’affaire semble loin d’être banale dont voici les détails : Dans le contenu des lettres adressées à son excellence le président de la République et au ministre de la justice, M. Taleb Said accuse l’APC de Tlemcen de non respect du cahier de charge et du Plan d’Occupation du Sol (POS), d’où on retient la flagrante contradiction dans les écrits des deux attestations délivrées par les services de la commune de Tlemcen .

Selon le plaignant dont les documents font foi, l’APC de Tlemcen a délivré à l’ancien ministre un permis de construire pour la réalisation d’un immeuble de type promotion immobilière sur un terrain loti individuel. Les logements de cet immeuble, en cours de construction, sont destinés, selon le plaignant, à la vente sur plan, en contradiction avec le cahier de charge du lotissement. Selon le permis de construire
N°092 daté du 26/01/2010, M. Benachenhou est autorisé à construire un immeuble de12 logements, des bureaux et un garage. Cependant, contrairement à la réglementation en vigueur, le permis de construire ne fait pas mention du nombre de niveaux, alors que le certificat d’urbanisme N° 25 daté du 28/10/2009, délivré également à l’ancien ministre, signifiait que le terrain bâtissable se trouve dans une zone habitable de type haut standing où il est absolument interdit de construire au-delà de 3 étages. Mais, sur terrain, les travaux de réalisation ont atteint le 5ème étage pour arriver à la fin du projet au 8ème étage selon M. Taleb Saïd. M. Taleb Said porte plainte contre l’ex-ministre Abdellatif Benachenhou
Constatant que l’immeuble en question empêche la lumière du soleil d’atteindre son habitation, M. Taleb Saïd a décidé de porter plainte contre Abdellatif Benachenhou et de demander l’arrêt immédiat des travaux.

Après l’analyse du dossier, le tribunal de Tlemcen a ordonné, le 01/09/2010, à l’ancien ministre, l’arrêt des travaux. Un ordre exécuté, selon le plaignant, que 50 jours après, à savoir le 20/10/2010. Informé de l’affaire, l’ancien ministre s’est vite dépêché à introduire un recours au niveau de la chambre de cassation par le biais de son avocat, maître Seghir Fouad, le 12/09/2010, pour annuler le jugement prononcé. L’avocat de la défense a fustigé l’incompétence du plaignant à interpréter les documents officiels en affirmant que la villa de M. Taleb dispose de trois façades, s’interrogeant, dans ce
contexte, sur les dessous des allégations portées contre son client concernant la lumière du soleil.

L’avocat de Mr Benachenhou a, par ailleurs, affirmé que les accusations de M. Taleb sont infondées et il n’y a aucune relation entre le préjudice subi et la légalité des documents en possession de son client. M. Taleb Said écrit au président de République Dès lors, l’affaire se trouve toujours entre les mains de la justice et les travaux de construction sont toujours en cours et M. Taleb Said, requiert toujours l’intervention du premier magistrat du pays, Abdelaziz Bouteflika, pour lui rendre sa dignité et son droit à vivre dégagé de ces tonnes de ciment qui l’empêche de voir le soleil. Habitant depuis 1990 une villa à Birouana qu’il l’a lui-même construite, M. Taleb Saïd croyait, selon sa déclaration, en un bon voisinage en apprenant que M. Abdellatif Benachenhou, l’ancien ministre des finances a acquis le terrain voisin, pensant que ce dernier va construire une villa. Mais à sa stupéfaction, la réalité en a été toute autre… Un bâtiment dans une cité résidentielle !!


Nombre de lectures: 1582 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>