DzActiviste.info Publié le mar 23 Oct 2012

Un Collectif National pour les Libertés Citoyennes est né

Partager

Samedi 20 octobre 2012, un groupe de citoyens s’est réuni au Centre de Ressources, à Alger, en vue de se concerter et de débattre sur le projet de loi sur les hydrocarbures, qui s
era discuté prochainement par les députés à l’APN.

L’invitation à cette réunion a été rendue publique. Les citoyens présents à cette rencontre de concertation et de mobilisation se sont exprimés sur différents points relatifs à l’exploitation de pétrole et gaz de schiste que compte entreprendre le gouvernement.
L’assistance a convergé vers un point: La mobilisation et la lutte contre la gestion opaque des affaires de l’Etat. Il ne s’agit plus de demander de la transparence sur le dossier de l’exploitation des énergies du pays uniquement. La stratégie commune élaborée est de revendiquer un droit citoyen qui obligerait les pouvoirs publics à s’expliquer devant le peuple, via divers canaux.

A l’issue des débats, un Collectif National pour les Libertés Citoyennes (CNLC) a été mis en place. Un porte-parole a été désigné, en la personne de Farès Kader Affak.

La feuille de route du collectif est inscrite dans la durée. Tout citoyen peut adhérer au collectif.

Il a été décidé l’organisation prochaine d’une conférence de presse, qui donnera la parole à des experts et des spécialistes en politique, économie et en écologie.

Pour le CNLC
Samedi 20 octobre 2012


Nombre de lectures: 142 Views
Embed This