DzActiviste.info Publié le ven 20 Déc 2013

Un Cri

Partager

En lisant la lettre ouverte de Kamel Daoud, adressée au président Bouteflika, j’ai été saisi par une intense émotion. Était ce à cause espoirde la cruelle réalité qu’il exprimait avec des mots durs et vrais? Était ce à cause d’une dérive qui entrainait toute la société? Était ce à cause du hiatus, du gouffre béant qu’il dénonce et qui sépare de plus en plus les gouvernants des citoyens?

Ce qui m’a frappé c’est l’intensité de cet article qui n’est pas qu’un simple réquisitoire contre un système perverti, un président vieilli, malade, des médias aux ordres et des religieux corrompus.

il s’agit d’un cri!

Et ce cri résonne comme celui poussé par cette femme palestinienne à Sabra/ Chetilah qui hurlait:


Nombre de lectures: 280 Views
Embed This