DzActiviste.info Publié le jeu 27 Juin 2013

Un immense gâchis pour occuper le « ghachi ».

Partager

pain dans la rue8 000 milliards de dinars pour qu’Alger vive la nuit

Écrit par Taous Mezieche

In http://www.reporters.dz

8 000 milliards de dinars, tel est le budget colossal que l’Etat a dégagé pour faire revivre la ville d’Alger de nuit. C’est ce qu’a déclaré le représentant du wali d’Alger lors d’une réunion organisée hier par l’APC d’Alger-Centre.

En effet, cette réunion, qui a pour objectif de faire le bilan sur l’état d’avancement du projet de « la vie nocturne à Alger », a réuni les représentants des commerçants, le wali, le président de l’APC de Sidi M’hamed et le maire d’Alger-Centre. M. Bettache a indiqué que « l’Etat s’est engagé à faire revivre la ville d’Alger en allouant une enveloppe colossale. Il y a près de deux mois, les autorités se sont lancées dans la réhabilitation de tous les immeubles, jardins publics, salles de cinéma, théâtres… ». Et d’ajouter que « la lenteur n’a rien à voir avec les fonds, mais revient au manque d’entreprises qualifiées. Même les paraboles sont prises en considération. Il reste le citoyen qui, quelque part, ne s’est pas encore mis dans le bain, chose qui se fera petit à petit ».

Pour la rencontre d’aujourd’hui, le président de l’APC s’est dit satisfait. « Le bilan de cette journée est positif, puisque les parties concernées, les responsables locaux, de la wilaya et des commerçants se sont réunis et ont débattu de tous les problèmes.
Un grand pas a été franchi aujourd’hui. La stratégie à suivre est bien tracée par les collectivités locales et le gouvernement. Il s’agit d’aller vers le citoyen pour le sensibiliser à la vie nocturne dans la capitale et mettre à la disposition du touriste un environnement sain », a-t-il précisé.
Pour ce qui est de l’état d’avancement des travaux, le président de l’APC, serein, a répondu qu’ les travaux avancent à une « bonne cadence ». Par ailleurs et sur le volet sécuritaire qui posait problème à la majorité des commerçants, édile dira que la sécurité est assurée : « La sécurité est déjà mise au point.

L’éclairage public, lui, est en voie d’achèvement, d’abord dans les grands boulevards, puis on passera aux quartiers populaires. Le problème de l’hygiène est également réglé avec la mise à disposition de groupes de nettoyage. Sur le volet du transport, il est pris en charge par le wali d’Alger en personne. Les transporteurs sont d’accord pour travailler jusqu’à 1 h du matin, que ce soit les bus, le métro ou les taxis », confirme-t-il.
Par ailleurs, revenant sur la situation des commerces fermés, M. Bettache a affirmé qu’ils essayent de les traiter avec un huissier de justice afin d’étudier leur cas sur un plan légal et durable.

Un programme très important a, en outre, été amorcé pour les activités nocturnes. Selon le président de l’APC, l’état civil est ouvert depuis deux jours jusqu’à 23 h 30. Aussi, des activités sportives, telles que le beach-volley et les arts martiaux, vont démarrer incessamment. En fait, il s’agit d’un programme riche et varié pour habituer le citoyen à la vie nocturne.


Nombre de lectures: 241 Views
Embed This